Le billet historique “Verts et Union Européenne”

 

1979 : Solange Fernex face aux vedettes

Vedettariat (n.m) : système fondé sur la promotion des vedettes. Précision donnée par Larousse : “le vedettariat joue un rôle essentiel dans la vie politique”. Ce terme, aujourd’hui aussi désuet que le mot désuet, est dans les années 1970 l’insulte privilégiée de la mouvance écologiste contre une classe politique nationale dominée par Giscard d’Estaing (UDF), Mitterrand (PS), Marchais (PC) et Chirac (RPR). Des vedettes politiques et médiatiques qui, à l’occasion de la toute première élection européenne en 1979, écrasent de tout leur poids la concurrence avec près de 90% des voix, emportant ainsi les 81 premiers sièges français au Parlement européen. Loin derrière, en 5e position, on retrouve avec 4,39% des votes un nom, et une liste : Solange Fernex – Europe Écologie.

Née en 1934 à Strasbourg, alsacienne de coeur et de sang, Solange Fernex est un peu le stéréotype originel du militantisme écolo : pacifiste, féministe, farouchement antinucléaire, elle est omniprésente dans le milieu associatif local et s’affiche comme une pionnière en politique avec la toute première candidature écolo aux législatives de 1973. Une légitimité lui permettant donc 6 ans plus tard d’être la tête d’une liste non-politique et soutenue par les mouvements écologistes et “tiers-mondistes”. Épousant les habits de David contre Goliath, Europe-Écologie, en plus de proposer un programme anti-militariste et anti-nucléaire, pourfend la règle des 5% nécessaires pour être élu et remboursé, comme expliqué dans son document de présentation : “Cette campagne démontre, une fois de plus, que les Partis ne cherchent qu’à perpétuer le culte du vedettariat et se prêtent à un semblant de débat truqué sur des planches qu’ils se réservent”. Deux semaines après les résultats, Europe-Écologie dresse le bilan en souhaitant l’organisation d’un “vaste courant d’écologie politique”, ce qui débouchera par la création en 1984 du parti “Les Verts”, un parti qui se distingue jusqu’à nos jours par une tendance à éliminer celles et ceux jouant le jeu du vedettariat, dans la droite ligne de la liste de Solange Fernex…et de son score.

 

Bastien De Waële 

Jeune écologiste du Groupe Local de Rouen

Membre du Groupe de Travail Europe/International

Share This