Mardi, Laurence Abeille présentait un projet de loi visant à interdire le gavage en France. Les Jeunes Écologistes souhaitent exprimer tout leur soutien à cette initiative de bon sens qui soutient les valeurs humanistes que nous souhaitons voir progresser dans notre société.

La France est un pays qui tolère la torture envers les animaux, notamment dans l’élevage et la pisciculture intensifs. Cependant, si des alternatives plus respectueuses des animaux peuvent exister, il n’en est rien pour le foie gras. Qu’il soit fait “à l’ancienne” dans un mas du sud de la France ou en ferme industrielle, le gavage est une pratique cruelle car c’est bien de torture qu’il s’agit dès lors que l’objectif de l’éleveur est de faire grossir le foie sans tenir compte du bien-être de l’animal. La maladie qui en découle est la stéatose hépatique que d’aucuns savourent sous le nom de foie gras. La méthode consiste à projeter de la bouillie de maïs directement au fond du gosier de l’animal. Elle rend l’oiseau malade et la souffrance des oies et canards concerné-e-s est voulue et ne peut être évitée pour obtenir du foie gras. Impossible de tolérer le gavage d’oies lorsque l’on connait les pratiques.

De plus, un sondage IFOP  paru ce mois-ci, montre que 70% des Français-es sont pour l’interdiction du gavage, conscient-e-s qu’il existe une alternative. Dès lors, seuls les lobbies agricoles persistent à empêcher son interdiction, soutenus par des élus qui n’hésitent pas à convoquer l’excuse de la gastronomie locale comme si cela effaçait la dimension éthique.

Douze pays de l’Union européenne interdisent formellement cette pratique barbare, tout comme la Suisse, la Norvège, l’Argentine, la Turquie. Nous sommes de plus en plus nombreux à en prendre conscience : gaver les oies est un acte atroce, indigne de l’humain, il faut l’interdire définitivement.

Contacts:
Cécile Germain – 06 95 85 76 57
Gaëtan Ranson – 07 50 93 79 31

Share This