Le vendredi 11 mars dernier, le Japon a vécu le plus fort tremblement de terre de son histoire. Ce dernier, par son intensité hors norme, et par le tsunami qu’il a induit a causé le décès de milliers personnes, ainsi que d’énormes dégâts à l’infrastructure économique du pays. Les Jeunes Écologistes apportent leur soutien au peuple japonais dans ces instants tragiques, et leurs condoléances aux familles des victimes.

Cependant, et pour la plus grande inquiétude de la communauté internationale, un autre drame se joue actuellement dans la centrale nucléaire de Fukujima, une des 25 plus grandes centrale nucléaire au monde. Cette dernière, fragilisée par le séisme et le tsunami a vu son toit, ses murs principaux et son système de refroidissement détruits. Alors que les autorités nippones viennent de délimiter une zone d’évacuation d’un diamètre de 20 km autour de la centrale, les plus grandes inquiétudes sont de mises quant aux conséquences à court et long terme de cette catastrophe.

Le nucléaire, vanté comme étant une énergie propre par ses promoteurs, vient hélas de montrer (une nouvelle fois) les dangers qu’elle représente et ses failles face à des évènements naturels cataclysmiques. Il est hélas prévisible que les phénomènes climatiques extrêmes induits par le réchauffement planétaires soient à l’avenir une menace pour la sûreté nucléaire mondiale. Une canicule de très forte ampleur pourrait par exemple entrainer la baisse du niveau des rivières ne permettant ainsi plus le refroidissement des réacteurs.

A cet égard, les Jeunes Écologistes rappèlent leur opposition à l’énergie nucléaire. Nous dénonçons également la politique Française de dissémination de cette énergie à travers le monde. La vente de centrales nucléaires à des pays n’ayant pas la maitrise technologique, la stabilité politique, ou l’alimentation en eau nécessaires au bon entretien de telles infrastructures est selon nous une inconscience, ainsi qu’une menace pour la santé des personnes et pour l’environnement.

Les Jeunes Écologistes.


Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This