Le nuage radioactif de Tchernobyl « ne menace actuellement personne, sauf peut-être dans le voisinage immédiat de l’usine et encore… La santé n’est absolument pas menacée aujourd’hui » affirmait avec sérénité le professeur Pellerin au journal télévisé au printemps 1986.


Ce mensonge d’État est désormais reconnu comme vérité par la justice française. La Cour de justice d’appel de Paris vient, en effet, d’accorder un non lieu général dans l’affaire des retombées du nuage radioactif de Tchernobyl dont le principal accusé était le professeur Pellerin.

Les Jeunes Écologistes dénoncent cette décision de justice qui alimente une nouvelle fois la fable d’un nucléaire sécurisé dont les effets sur la santé sont maîtrisés. La contamination des sols, du lait, et de nombreux aliments par le césium 137 après 1987 est une réalité qu’il convient d’arrêter de nier. Le nuage radioactif de Tchernobyl ne s’est pas arrêté aux frontières françaises, seule la prise de conscience de la dangerosité du nucléaire et de ses conséquences sur la santé semble ne pas avoir réussi à franchir les frontières étanches de la France.
De même, l’issue de ce procès représente un insupportable déni de justice pour les victimes des retombées sanitaires de Tchernobyl.

L’aveuglement et le silence français en matière de nucléaire, savamment entretenus par les lobbys, doit cesser. Triste ironie du sort, aujourd’hui un train de déchets nucléaires a traversé la France dans l’ignorance la plus totale. Les Jeunes Écologistes continuent d’affirmer qu’il est urgent d’envisager les vrais risques du nucléaire et de tirer les conséquences des catastrophes de Tchernobyl et plus récemment de Fukushima. Cette urgence doit se traduire par une sortie du nucléaire la plus rapide possible en France et en Europe .

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Fanny Dubot, téléphone : 06 89 99 14 81 mail : fanny ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, téléphone : 06 58 05 97 98 mail wandrille ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This