À l’occasion de la tournée européenne de Barack Obama, la Fédération des Jeunes Verts Européens a manifesté le 26 mars contre le projet de partenariat de libre-échange transatlantique (TAFTA – Transatlantic Trade and Partnership Agreement).

Une fois encore, les dirigeants de la Commission Européenne et des États-Unis ont discuté secrètement de cet accord commercial lors d’une réunion à huis-clos, violant le principe démocratique de transparence. Déguisés en Barroso, en De Gucht et en Obama, la Fédération des Jeunes Verts Européens a donc dansé un « limbo des standards », posant ainsi la question : jusqu’où descendront les standards de consommation ? »

Michael Bloss, co-porte-parole de la Fédération des Jeunes Verts Européens, a déclaré : « Après le scandale de la NSA, TAFTA est le prochain scandale à venir. Ces négociations secrètes mettent en danger les acquis sociaux et environnementaux des deux côtés de l’Atlantique. Les entreprises américaines essaient de faire pénétrer de force les OGM et la malbouffe dans l’Union Européenne et de réintroduire le traité ACTA par la petite porte. »

Krassina Demireva, co-porte-parole de la Fédération des Jeunes Verts Européens, ajoute : « Ensemble, nous nous mobilisons contre TAFTA, ce traité qui réduirait toute capacité d’action politique sans apporter aucun progrès pour les citoyen-ne-s européen-ne-s. La ratification de TAFTA permettrait aux entreprises de poursuivre en justice les gouvernements dont les réglementations environnementales, sanitaires et sociales contrarieraient leur course au profit. »

À l’occasion de la campagne européenne, les Jeunes Verts Européens accentueront encore leur mobilisation contre ce traité injuste et démontreront qu’une autre politique européenne est possible, vers plus de justice sociale et écologique.

Share This