Samedi 24 mars les Jeunes Ecologistes participeront à Nantes à la manifestation unitaire pour dire non au projet d’aéroport de NDDL et appellent à y participer massivement.

Depuis quarante ans les productivistes essayent de nous vendre sans relâche le 3ème aéroport parisien, substitution de l’aéroport de Nantes Atlantique, un aéroport « haute qualité environnementale » (sic)… Depuis quarante ans, différentes associations, des collectifs citoyens et d’élu(e)s, ainsi que les mouvements écologistes s’y opposent en démontrant l’absurdité de l’argumentaire des promoteurs du projet. En effet, la construction provoquerait la destruction d’une zone naturelle exceptionnelle par sa biodiversité, ainsi que 2000 hectares de terres agricoles et 40 exploitations en activité.

Au-delà des conséquences environnementales, ce projet d’aéroport symbolise un modèle de développement dépassé et à bout de souffle prônant le “toujours plus” : plus de béton, plus de gaspillage, plus de croissance à court-terme, plus de pollution… Parce que nous savons que les ressources fossiles et naturelles vont se raréfier, que le climat est menacé, l’objectif d’augmenter le trafic aérien est clairement irrationnel.

Nous, Jeunes Écologistes de Nantes et Rennes, avons une autre vision du progrès que celle des promoteurs. Nous voulons des politiques publiques à long terme, préservant l’environnement et les terres agricoles, tout en développant des alternatives au nucléaire et aux énergies carbonés. Nous prônons un autre modèle : celui de décisions politiques démocratiques et responsables non guidées par un intérêt économique immédiat défavorable à toutes populations locales.


Ce projet ne tient finalement, ni plus ni moins, qu’a l’acharnement incompréhensible de quelques uns pour satisfaire leur soif de rayonnement productiviste et celle des lobbys industriels; alors que les citoyens, eux, seront dans les rues de Nantes ce samedi 24 mars.

Share This