A Paris, le 15 mars 2011 – En soutien au peuple japonais qui affronte actuellement une catastrophe nucléaire sans précédent, les Jeunes Ecologistes appellent aujourd’hui les mouvements de jeunesse et l’ensemble des franciliens à se recueillir jeudi 17 mars, à 18h30, devant GDF Suez Nucléaire France, 28 boulevard Raspail.

Vendredi 11 mars dernier, le Japon a vécu le plus fort tremblement de terre de son histoire. Ce dernier, par son intensité hors norme, et par le tsunami qu’il a induit a causé et cause encore le décès de milliers personnes, ainsi que d’énormes dégâts à l’infrastructure économique du pays.

Le Japon est actuellement en situation d’urgence : trois des 55 réacteurs nucléaires ont subi une série d’explosions, et connaissent actuellement de graves difficultés de refroidissement du cœur de chacun de ces réacteurs, partiellement en fusion. Une fusion totale des cœurs, voire une explosion avec une grande quantité de rejets radioactifs, n’est pas exclue. La situation au Japon est d’ores et déjà alarmante et s’aggrave d’heure en heure. Plus de cinquante employés de la centrale risquent chaque jour leur vie pour tenter de combler les brèches et éviter le pire. Plusieurs dizaines de milliers d’habitants sont quant à eux bloqués autour de la centrale, sans accès aux voies ferrées, sans pétrole et avec pour conseil celui de ne pas trop respirer…

Pour marquer notre deuil et notre soutien au peuple japonais, aux français expatriés et aux japonais de France, les Jeunes Ecologistes organiseront partout en France des veillées nocturnes en hommage aux morts du tremblement de terre et du tsunami du 11 mars dernier.

Nous tiendrons ces veillées publiques avec discrétion et décence pendant plusieurs semaines. Au cours de ces veillées, vêtus de blanc et noir, les couleurs du deuil au Japon, nous observerons des minutes de silence et nous tiendrons le public informé de l’évolution de la situation au Japon, notamment sur le plan humain et écologique. Nous ne tolérerons aucune récupération politique de la tragédie humaine qui se déroule actuellement au Japon et nous refusons de participer à l’indécence d’une polémique.

Le rassemblement parisien se tiendra jeudi 17 mars, à 18H30, devant GDF Suez Nucléaire France, 28 Boulevard Raspail (métro Sèvres Babylone ou Rue du Bac, ligne 10 ou 12).

Comme prévu de longue date, Les Jeunes Ecologistes participeront avec force aux 25 journées d’actions du “Tchernobyl day” (2 au 26 Avril), organisées pour la commémoration des 25 ans de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Ils y réclameront la sortie du nucléaire, conscients qu’il ne s’agit là que d’un choix politique.

Les Jeunes Ecologistes souhaitent rappeler que les mouvements écologistes se sont, de tous temps, battus pour informer, sensibiliser, alerter sur les dangers que pose l’utilisation de l’uranium comme combustible pour produire notre électricité. Aujourd’hui, en France, nous sommes pieds et points liés avec cette énergie, qui est utilisée pour produire 80% de notre électricité. Notre mix énergétique est déplorable. Il est grand temps de relancer ce débat.

Les Jeunes Écologistes – Les Jeunes Écologistes Ile-de-France

Contacts :

Coordinateurs des Jeunes Écologistes IdF

Julien Dussart, téléphone : 06 41 61 80 31

mail : idf ’at’ jeunes-ecologistes.org

Secrétaires Fédéraux :

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This