Cela fait maintenant plus d’un mois qu’Aurore Martin a été arrêtée par la Police française, extradée et emprisonnée à Madrid.
aurore_martin
Aurore est  une citoyenne basque privée de ses droits, coupable d’avoir usé de sa liberté d’expression en faisant partie du mouvement indépendantiste Batasuna, parti légal en France et qui n’est plus considéré comme une organisation terroriste par l’Union Européenne depuis juillet 2010.

Aurore est la victime d’une politique répressive que nous dénonçons.

Aurore n’est qu’une monnaie d’échange entre des gouvernements français et espagnols voulant étouffer l’essor et l’unité d’un peuple.

Placée sous mandat d’arrêt européen, avec l’accord du gouvernement sarkozyste en décembre 2010, Aurore avait été contrainte d’entrer dans la clandestinité, elle qui avait choisi la lutte politique non-violente.
Mais Aurore avait repris une vie normale depuis presque un an, elle avait passé son permis de conduire, elle avait demandé a bénéficier du RSA, elle habitait de nouveau chez elle et ne se cachait plus.

Tout le monde savait où Aurore vivait, mais jamais les autorités ne sont venues la chercher. Et puis, lors d’un simple contrôle routier, le 1er novembre dernier, Aurore a été arrêté et extradée, avec l’accord du Ministre de l’Intérieur et du Président de la République.

L’arrestation d’Aurore est une tâche dans le processus de paix engagé depuis des mois entre l’ETA et les gouvernements. Par cet acte, les gouvernements français et espagnol semblent signifier leur refus refus d’une paix durable au Pays Basque et risquent d’attiser les confrontations. N’entendent-ils pas la douleur de ces familles blessées qui n’attendent que la fin de ce climat de tension ?

Les Jeunes Écologistes Euskal Herri soutiennent Aurore et sa famille dans ces moments difficiles. Les Jeunes Écologistes dans leur ensemble condamnent la violence et affirment leur soutien au processus de paix au Pays Basque. Nous dénonçons la violation caractérisée des droits fondamentaux que représentent l’arrestation et l’extradition d’Aurore Martin, qui risque jusqu’à 12 ans de prison en Espagne. Nous demandons la vérité sur les circonstances et les motivations de cette arrestation injustifiée.

 

Les Jeunes Écologistes Euskal Herri

Contacts :

  • Gaïa Oliarj Inès – 06 76 44 54 08
  • Thibault Pathias – 06 98 22 73 84
  • Thibault Guinaldo – 06 75 52 10 19
Share This