Mobilisation Contre LOPPSI2 avec Les Jeunes Ecologistes MTPL
envoyé par erkanjv. – L’info internationale vidéo.

Aux cotés du collectif “Reste à Quai”, nous, les Jeunes Écologistes (mouvement de jeunesse de l’écologie politique), participerons avec deux membres du Bureau National à cette manifestation, Samedi 5 février à Montpellier à 15h (Jardin du Peyrou), et appellons à une mobilisation massive.

Alors que la Hongrie est montrée du doigt en raison d’une loi sur les médias que François Baroin, porte-parole du gouvernement, a jugé incompatible avec les traités fondamentaux européens, la droite française s’apprête à voter la Loi de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dite Loppsi 2.

Un texte dont les effets sur les libertés fondamentales n’en sont pas moins dangereux, irresponsables et contraires aux valeurs de l’Union Européenne et des Droits de l’Homme. Si le Sénat devait adopter en deuxième lecture cette loi Loppsi 2, c’est l’ensemble de l’Etat de droit français qui serait remanié au bénéfice de procédures dangereuses.

LOPPSI 2, c’est un ensemble de lois visant à augmenter le pouvoir de contrôle de l’Etat et réduire de fait les lieux d’autonomie et de liberté jugés préjudiciables pour la sécurité intérieure.

Surveillance

Par le flocage du net, l’extension par 3 de la Vidéo-surveillance, l’utilisation de mouchard, le passant, l’internaute, soit chaque citoyen, subira une intrusion dans sa vie privée et verra ainsi ses libertés individuelles diminuées. Fichages des citoyens, dans le monde réel comme virtuel (STIC, JUDEX), dont on ne sait pas ce que deviendront ces fichiers… l’Etat pourra-t-il les vendre à des sociétés privées ?

Punition

Limitation de la liberté de la presse : toute information que le gouvernement jugera contraire à sa politique, pourra se voir censurée. Durcissement des peines pour des délits mineurs, la vente à la sauvette pourra être passible de 6 mois d’emprisonnement et de 3500 € d’amende.

Contrôle

Privatisation de l’ordre public par la création de milices privées, (réserve civile de la police, composée de citoyens volontaires). Armement des vigiles, avec toutes les malheureuses dérives que l’on connait déjà. Couvre-feux pour tous les mineurs, et placement des jeunes en cas de non présence de parent. Condamnation des Maires s’ils ne pratiquent pas la délation et s’ils tentent de s’opposer à des arrêtés préfectoraux.

Destruction

Démantèlement des habitats alternatifs (yourtes, tippis…), que ce soit un choix ou une necessité, le Préfet peut décider de déloger quelqu’un, à son bon vouloir, en moins de 48heures sans même respecter la trêve hivernale. Abrogation inégale de la loi de 1978 (Informatique et liberté). Fin de la CNIL et de toute autorité de contrôle interne.

Avec LOPPSI 2 un cap de plus est franchi dans le renforcement du pouvoir des Préfets. Avec la loi Besson, ils pouvaient passer par dessus la Justice; aujourd’hui on leur donne encore plus de pouvoir pour qu’ils puissent se placer au dessus des Maires. Nommés par le gouvernement, les Préfets deviennent son bras armé, au risque de graves dérives.

Stéphane Silice

Coordinateur des Jeunes Écologistes Montpellier

06.88.58.58.46

Share This