Contre la marchandisation du vivant, pour une agriculture paysanne, les Jeunes Écologistes appellent à se joindre aux marches contre Monsanto qui ont lieu ce samedi 12 octobre en France et dans le monde.

De nombreuses multinationales de l’agroalimentaire, Monsanto en tête, tentent depuis quelques années de s’accaparer le vivant et de marchandiser son usage. OGM, certificats et brevets sur les végétaux, catalogues de semis… Pour ces fossoyeurs d’avenir, tous les moyens sont bons pour gonfler leurs bénéfices sur le dos des peuples et de la nature.

Partout, la mobilisation citoyenne refuse cette vision mortifère et d’innombrables alternatives désirables et soutenables naissent, des circuits courts aux jardins partagés, des échanges libres de semences aux cercles de “slow food”. Les Jeunes Écologistes soutiennent pleinement ces initiatives qui démontrent quotidiennement qu’un autre modèle est en train d’émerger.

Les responsables politiques doivent favoriser ces alternatives en soutenant le développement d’une l’agriculture agroécologique locale, forte de la diversité de ses semences, de ses races animales et des savoirs-faire de ses paysans.

Face aux multiples tentatives de Monsanto & Co de privatiser ces biens communs et parce que le vivant n’a pas de prix, la détermination citoyenne aura le dernier mot.

 

santémonsanto

 

CONTACTS PRESSE :

  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95
  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
Share This