Aujourd’hui, dimanche 26 mai, une énième “Manif Pour Tous” se déroule à Paris. Encore une fois les opposants au mariage pour tous arboreront le rose et le bleu, des couleurs vives et chantantes qui dissimulent une incompréhension et une haine. Nous l’avons déjà dit, nous autres JEBA sommes tolérants, qu’ils manifestent s’ils le veulent, mais ce droit nouveau est désormais acquis, faites-vous à l’idée et rentrez chez vous. Une page de l’histoire s’est tournée, il faut s’en réjouir et avancer.

Le 18 mai dernier les JEBA étaient avec l’association LGBTQIA Glimpy lors de la marche à la bougie contre l’homophobie et la transphobie à Bordeaux, dans le cadre de la journée internationale contre l’homophobie (IDAHO). Encore une fois nous avons manifesté, silencieusement, car nous n’oublions pas les conséquences de ces “Manifs Pour Tous”, nous n’oublions pas que l’homophobie sévit en France et qu’elle est aggravée par la présence dans les rues d’opposants à l’égalité des droits.

photo4

Nous ne nous tairons pas, nous continuerons à marcher et à agir pour qu’enfin cesse toute forme de discrimination. PMA pour toutes les femmes, éducation non genrée, etc. A terme nous ferons taire les extrémismes, et ces gens n’oseront plus arborer leur homophobie au grand jour comme ils le font actuellement.

Car oui, malgré tout ce que l’on peut dire, lorsque je vois une femme portant un pull-over rose avec le logo de la “Manif Pour Tous” dans le tramway, en tant qu’homosexuel je me sens meurtri, non seulement car je vois en face de moi une personne qui revêt fièrement son opposition à l’égalité des droits mais en plus car cette homophobie lui semble parfaitement acceptable.

Je pense à ceux qui n’en sont pas encore là où je suis, ceux qui se posent des questions, qui n’osent pas en parler à leurs parents, à leurs amis, ceux qui se disent encore : “Est-ce que je suis normal ? Est-ce que (leur) Dieu m’aime ?” Et j’ai mal, j’ai mal pour ceux qui doutent et qui, en allumant leurs télévisions, entendent une blonde écervelée expliquer que nous sommes des marginaux et que nous ne méritons pas les mêmes droits.

Nous sommes prêts à pardonner, mais rangez vos pulls et vos drapeaux, votre bataille était injustifiée et perdue d’avance. Nous avons gagné, nous allons pouvoir nous marier, nos enfants auront une protection juridique, la République a pris parti, le notre, et nous en sommes fiers. Fiers d’être dans un pays où malgré des inégalités flagrantes et des injustices quotidiennes, pour une fois la tolérance a fini par triompher. Nous avons gagné une bataille, nous ne nous arrêterons pas là. Prenez garde, extrémistes de tous horizons, car nous sommes jeunes, souriants, motivés et tolérants ! Essayez donc de nous arrêter.

Contact presse

Jean CITTONE, coordinateur des Jeunes Écologistes Bordeaux-Aquitaine

jean.cittone@gmail.com / 06 79 96 59 72

Louise DÉCOMBE, coordinatrice des Jeunes Écologistes Bordeaux-Aquitaine

louise.decombe@gmail.com / 06 95 98 65 96

Share This