Les Jeunes Écologistes, membres du Collectif Stop TAFTA, appellent à rejoindre la grande mobilisation qui aura lieu demain partout en Europe.

Ainsi, samedi 11 octobre, des dizaines de milliers de citoyen-nes se mobiliseront pour dénoncer les accords de libre-échange négociés par l’Union européenne au profit des multinationales et au détriment des droits des populations et de l’environnement.

À l’appel de nombreux mouvements sociaux, paysans, d’associations environnementales, de collectifs citoyens, de syndicats et de partis politiques, le 11 octobre sera une journée européenne d’action contre le TAFTA, le CETA et le TiSA* ainsi que contre les gaz et pétrole de schiste à l’occasion de seconde édition du « Global Frackdown ».

Plus de 300 actions, dont 60 en France, sont prévues dans 20 pays d’Europe : débats publics, déambulations festives, pétitions, Manif’actions, rassemblements populaires, flashmobs, concerts de casseroles et chaines humaines, de Brest à la Réunion.

Des actions se tiendront également dans presque toutes les capitales européennes, de Bucarest à Madrid, en passant par Athènes, Berlin, Londres et Helsinki. Les Jeunes Écologistes se joindront notamment à la Manif’action qui partira de la Place Stalingrad à Paris à 14h30, ainsi qu’aux mobilisations et actions prévues en régions.

(*) TAFTA, CETA, TiSA ?

Ces sigles désignent des accords de libre-échange et d’investissement négociés dans le plus grand secret. S’ils sont adoptés, ils consacreront la domination des multinationales sur la société, au détriment des citoyen-ne-s et de la démocratie.

Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces accords s’attaquent aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles et environnementales. Si elles s’estiment lésées, les multinationales pourront poursuivre les États devant des tribunaux privés d’arbitrage, hors de tout contrôle démocratique.

CONTACTS PRESSE :

  • Rosalie Salaün – porte-parole : 06 86 28 69 04
  • Lucas Nedelec – secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
Share This