La conférence environnementale s’est achevée et les Jeunes Écologistes se réveillent avec une étrange impression de déjà vu. Si François Hollande a annoncé de bonnes orientations concernant la transition énergétique, cette conférence a surtout été l’occasion d’éviter les sujets qui fâchent. Pourtant, l’écologie devrait être appliquée comme une solution globale et transversale. Très loin du satisfecit délivré par une majorité de la classe politique, les Jeunes Écologistes se désolent du silence volontaire de l’exécutif sur des sujets pourtant cruciaux.

« Hollande la joue petits bras en donnant un os à ronger aux écologistes avec deux annonces sur la transition énergétique ! Il n’a rien dit sur le changement de modèle agricole, sur le diesel ou sur la manière dont il tiendra ses engagements de fermeture des vieilles passoires qui nous servent de centrales… L’écologie n’est pas une politique sectorielle, elle est une manière différente de voir la société et ça, les socialistes ne l’ont toujours pas compris » affirme Laura Chatel, secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes.

Les Jeunes Écologistes se réjouissent évidemment de la baisse de la TVA appliquée à la rénovation thermique du bâtiment et de l’objectif de sobriété énergétique à l’horizon 2050. Toutefois, ils attendent de la future loi sur la transition énergétique des précisions sur le calendrier qui permettra d’atteindre cet objectif et sur la manière dont la filière nucléaire et les énergies fossiles seront mises à contribution.

En outre, aucune proposition forte n’a été exprimée sur la transition vers une agriculture paysanne, l’économie circulaire, le développement des nouveaux secteurs d’emploi (énergies renouvelables notamment) ou la préservation de la biodiversité face à l’urbanisation galopante. Face à cet abandon opportuniste de la part du gouvernement, les Jeunes Écologistes se battront plus que jamais pour une écologie de la transition et de la justice sociale à tous les niveaux, que le MEDEF soit d’accord ou pas.

> la dernière campagne des Jeunes Écologistes pour une écologie de la transition qui puisse répondre aux crises.

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

des-choix

Share This