Le 23 avril dernier, Frédéric Mitterrand a classé la tauromachie au patrimoine immatériel français. Cette décision a été prise dans la plus grande opacité alors que ce sujet fait polémique et est dénoncé par plusieurs associations, collectivités, hommes et femmes politiques…

Les Jeunes Ecologistes s’opposent fermement à cette décision et rappellent que la tauromachie est un spectacle barbare, cruel, ayant pour seule finalité la souffrance de l’animal.
La raison invoquée par le ministre est celle de la tradition culturelle.
Pourtant, la corrida a été introduite en France il y a seulement 160 ans, on ne peut donc pas parler de tradition historique. Certains pays étrangers où la tradition était bien plus ancrée ont récemment évolué sur le sujet :
–         en Catalogne, la corrida a été abolie en 2010
–         en Equateur, le président Correa organise dans les prochains mois un référendum sur la question
–         au Mexique plusieurs parlementaires réclament son abolition

La France se distingue malheureusement de ces évolutions. Le gouvernement va même à l’encontre de l’opinion d’un bon nombre de citoyens : alors qu’une cinquantaine d’associations appellent à la mobilisation, le Maire de Fréjus vient d’abolir la corrida dans sa commune et plus de 90 députés de tous bords se prononcent en faveur de son abolition.

Les Jeunes Ecologistes appellent à une vigilance particulière sur la question et seront présents le samedi 28 mai à 15h place du Palais Royal pour manifester leur mécontentement.

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

 

 

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This