Réunis samedi à Paris pour un grand débat sur la transition énergétique, les mouvements politiques de jeunesse s’accordent sur l’importance des enjeux pour notre génération et prévoient de se mobiliser – chacun à leur manière – pour réclamer un loi ambitieuse sur ce sujet à l’automne.

Bandeau-fb

Une semaine après la journée citoyenne du Débat National sur la Transition Énergétique le 25 mai dernier, les Jeunes Écologistes  réunissaient samedi l’ensemble des mouvements politiques de jeunesse pour clarifier les positions de chacun sur un sujet qui touche autant à l’environnement, la souveraineté énergétique et l’aménagement du territoire, qu’aux emplois, technologies et modes de production de demain.

 

Les Jeunes Écologistes se réjouissent de la tenue de ce débat, puisqu’il a permis de constater de profondes convergences sur le diagnostic mais aussi de nettes divergences sur les solutions avancées par les sensibilités politiques représentées.

Si la gravité du changement climatique et la nécessité d’engager la transition énergétique font consensus, la place à accorder au nucléaire et à des impératifs de sobriété font davantage débat, même si la majorité des mouvements intègrent que nos besoins et modes de vie vont nécessairement devoir évoluer.

Le débat a également prouvé la dimension générationnelle de cette question, puisque les mouvements invités sont pour la plupart en avance sur ces questions par rapport à leurs aînés, souvent plus conservateurs. Il confirme aussi les résultats de la journée citoyenne du 25 mai et le décalage entre la société civile (qui voit la transition comme une chance) et les décideurs politiques (qui la voient majoritairement comme une contrainte).

 

Les Jeunes Écologistes souhaitent poursuivre leur mobilisation en faveur d’une Révolution énergétique utile et désirable. Ils y œuvreront dans les prochains jours avec les mouvements de jeunesse qui partagent leur vision.

 

Retrouver ici le Live Tweet du débat et ici un résumé paru sur LeMonde.fr

 

                  Images intégrées 1

 

CONTACTS PRESSE :

  • Wandrille Jumeaux – Secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98
  • Lucile Koch-Schlund – Secrétaire fédérale : 06 79 35 28 16

 

Share This