Alors que Jean-Marc Ayrault annonce une suspension de l’écotaxe sur tout le territoire, les Jeunes Écologistes constatent une nouvelle fois l’incapacité de ce gouvernement à faire preuve de courage et à mettre en œuvre un vrai progrès social et environnemental.

Si seulement Jean-Marc Ayrault et François Hollande faisaient preuve d’autant de promptitude à écouter les citoyens que les lobbies et les grands patrons, peut-être qu’ils mèneraient une politique de gauche” affirme Laura Chatel, secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes. “Là, ce n’est pas de la politique, c’est du bricolage sans aucune lisibilité“.

Les Jeunes Écologistes tiennent à rappeler que l’écotaxe, pas encore mise en place, n’est pas la cause de la crise de l’agriculture productiviste et de l’industrie agro-alimentaire. Le Medef et la FNSEA ont réussi à faire diversion et souhaitent ainsi continuer à faire des bénéfices sur le dos des travailleurs bretons, à grands coups d’exportations de faible valeur, d’OGM, de pesticides, d’algues vertes et de nourriture congelée.

Pourtant, une fiscalité écologique permettrait de favoriser la relocalisation des activités et contribuerait ainsi à créer de l’emploi et à réduire la pollution. Jamais résigné-e-s, les Jeunes Écologistes militeront encore et toujours pour engager la transition de notre économie, en comptant bien davantage sur la capacité d’invention et de mobilisation citoyenne que sur la soi-disante volonté de changement de ce gouvernement.

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95
Photo : Fred Tanneau/AFP

Photo : Fred Tanneau/AFP

Share This