Les Jeunes Écologistes saluent l’adoption par les députés de la Résolution reconnaissant la responsabilité morale de l’État dans la migration forcée de près de 1600 enfants réunionnais de 1963 à 1982.

Cette Résolution permet de donner enfin la place qu’elle mérite à cette sombre page de l’Histoire de notre pays. L’occultation des faits historiques ayant eu lieu en Outre-Mer constitue un véritable problème dans le travail de mémoire et la transmission aux générations futures.

Néanmoins, l’adoption de cette Résolution pose un problème : la simple reconnaissance morale du rôle qu’ont joué les appareils de l’État dans cette tragédie humaine ne suffira pas à réparer et à faire oublier les suicides d’enfants déracinés, les troubles psychologiques, les maltraitances, les destins ravagés et les familles détruites.

Les Jeunes Écologistes demandent donc l’ouverture d’une réflexion quant aux réparations financières et à l’enseignement de cette histoire de France oubliée, pour que la reconnaissance morale ne reste pas à l’état de simple discours.

Photo : association Rasinn Anler

CONTACTS PRESSE :

Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

Share This