Les Jeunes Écologistes saluent et se réjouissent de l’élection en Autriche d’un président écologiste. Des milliers de personnes ont fait le choix d’un monde plus sain, plus respectueux des êtres vivants et de la planète et plus juste dans la répartition des richesses.

L’élection autrichienne incarne les espoirs de millions de personnes à travers le monde qui soutiennent l’écologie comme alternative politique porteuse d’espoir face aux systèmes actuels. Elle montre aussi que l’écologie politique peut atteindre le pouvoir sans se compromettre, de façon autonome, intègre, donc efficace. “Face à la montée de l’extrême-droite partout en Europe, espérons que le vert gagne peu à peu le reste des pays, renvoyant ainsi au placard leurs idées nauséabondes de repli sur soi,” s’enthousiasme Cécile Germain, co-secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes.

La victoire très serrée de l’écologiste Van der Bellen a pourtant un arrière-goût amer. Le discours démagogique et dangereux de l’extrême-droite porte ses fruits dans une Europe sujette aux crises, à l’incertitude et à la peur. Toutefois ces résultats sont la preuve que face à l’extrême-droite et aux tentations sécuritaires, l’écologie politique est une réelle alternative. “Plutôt que de souffler sur les braises de l’extrême-droite en prétendant la combattre, comme le font nos dirigeant-e-s politiques de tous bords avec leurs discours infects, à nous de redonner foi dans la politique en cessant les jeux politiciens et par notre intégrité, à nous de mettre en place une société juste, conviviale, solidaire, bref, une société écologiste” ajoute Cécile Germain.

Les Jeunes Écologistes adressent leurs félicitations au nouveau président autrichien Alexander Van Der Bellen et lui souhaitent de grandes victoires lors de son mandat, en particulier aux prochaines législatives, qui pourraient permettre l’élection d’un chancelier écologiste. Ils espèrent que l’arrivée d’un écologiste aux responsabilités d’un si grand pays permette l’émergence d’un mouvement d’ampleur au niveau européen et d’infléchir les choix actuels de l’Europe.

Contacts :

– Cécile Germain, co-secrétaire fédérale – 06 95 85 76 57

– Michaël Jeanjean, porte-parole – 06 69 29 70 94

Share This