Bien loin des pinaillages interminables des négociateurs internationaux, les Jeunes Ecologistes en appelent à une action forte dès maintenant et à tous les niveaux pour le climat et formulent pour ce faire leurs propositions.

La semaine dernière, les délégués de 195 États étaient réunis à Bonn afin d’avancer sur le projet d’accord mondial sur le climat qui devrait être adopté à Paris en décembre 2015, lors de la fameuse Cop 21. Mais, et c’est malheureusement devenu une triste habitude, le lourd processus de négociation et les clivages et contradictions des États n’ont permis qu’une progression à la marge : ici sur une aide suite aux catastrophes naturelles, là sur le processus de renégociation. Le financement, la nécessité de laisser les énergies fossiles enfouies et même le texte de base des négociations sont autant de points centraux une fois de plus reportés. La Cop est dans trois mois, et le compte n’y est pas.

La crise climatique nécessite des mesures ambitieuses à tous les niveaux : on ne peut plus se permettre d’attendre. “Il est temps que les alternatives existantes soient soutenues, se développent et fassent système. La société et les politiques doivent s’engager avec audace et courage dans la transition écologique. Le climat mérite mieux que ces batailles de virgules !” affirme Michaël Jeanjean, porte parole des Jeunes Écologistes.

Face à l’inertie, les Jeunes Écologistes prennent les devants et appellent à :

  • stopper tout investissement dans les énergies fossiles, pour ré-investir dans des énergies renouvelables décentralisées ;
  • mieux intégrer la question de la justice climatique dans les négociations internationales : l’adaptation, l’aide au développement, le Fonds Vert, le soutien et la préparation aux migrations climatiques doivent être des sujets centraux particulièrement pour les pays du Nord ;
  • refuser les fausses solutions comme le nucléaire, les seuls marchés carbone ou le captage de Co2 ; leur préférer le courage politique d’un vraie refonte de notre mode de production et de consommation ;
  • protéger les éco-systèmes, meilleurs remparts contre le dérèglement climatique ; pour cela stopper les nombreux projets absurdes et destructeurs, comme un aéroport inutile à Notre-Dame-des-Landes ou une mine de charbon géante d’un autre âge dans le bassin de Galilée ;
  • soutenir les initiatives citoyennes sur les territoires, notamment celles qui privilégient une agriculture bio et locale, des transports doux et partagés, l’éducation à l’environnement, les rénovations et habitats partagés, et tant d’autres belles initatives…

Les Jeunes écologistes prendront pleinement leur part dans les mobilisations et appellent ainsi tout le monde à s’engager sans attendre avec un objectif clair : changer le système, et pas le climat !

Retrouvez tout le détail des propositions des Jeunes Écologistes dans notre motion : Cap sur la Cop !

CONTACTS PRESSE :

  • Cécile Germain, secrétaire fédérale – 06 95 85 76 57
  • Michael Jeanjean, porte-parole – 06 69 29 70 94
Share This