Il y a bientôt cinq ans jour pour jour, la centrale de Fukushima-Daiichi explosait partiellement, provoquant le plus grave désastre nucléaire depuis celui de Tchernobyl, en 1986.

A l’occasion de ce triste anniversaire, les Jeunes Écologistes constatent que les leçons de cet accident n’ont pas été tirées. Malgré les doutes persistants sur la sûreté et les réticences de la population, le Japon poursuit son lent retour au nucléaire en rouvrant progressivement ses centrales, après un arrêt complet en 2011. En France, malgré les alertes des pays voisins et de l’Autorité de sécurité nucléaire, les accidents et fissures à répétition, l’accident mortel à Bure de janvier dernier, Ségolène Royal souhaite prolonger de 10 ans la durée de vie de centrales régulièrement en panne et qui ne sont pas conçues pour…

Pire, malgré la publication de nombreuses études (rapport de l’ADEME, scénario Négawatt, …), les actes ne montrent toujours pas que les enjeux de la transition énergétique ont été compris par l’exécutif . “Alors que les coûts du nucléaire ne font que croître et que ceux des énergies renouvelables ne font que diminuer, la France ne souhaite pas réorienter sa politique énergétique. Au contraire, elle continue de creuser son retard vis à vis de ses voisins européens et son propre tombeau comme le montre l’état financier d’AREVA ou d’EDF“, explique Cécile Germain, secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes. “De plus, le Gouvernement a fait voter la réduction de la part du nucléaire de 75% à 50% d’ici 2025. L’investissement dans la prolongation des réacteurs est en totale contradiction avec cet engagement et est une pression financière supplémentaire pour EDF” renchérit-elle.

Pourtant, la transition énergétique vers les renouvelables serait créatrice d’emplois durables, non délocalisables et un réel atout pour notre avenir commun. Alors pour éviter d’autres accidents nucléaires, d’autres déchets radioactifs ou d’autres fiascos industriels, pour le 11 Mars, les Jeunes Écologistes appellent à la révolution énergétique !

Contacts :
Cécile Germain : 06 95 85 76 57
Michael Jeanjean : 06 69 29 70 94

Share This