Les élections présidentielles et législatives l’ont démontré : les idées écologistes commencent à prendre place dans le débat public. Les études montrent qu’il y a urgence d’agir, des climatologues annoncent qu’il ne reste plus que trois ans pour inverser la tendance.

 

Plus que jamais il nous faut défendre l’environnement parce que c’est un bien commun. Nous luttons contre le réchauffement climatique, véritable menace du 21ème siècle.

 

A ce titre, nous portons également les valeurs de solidarité car les premières personnes à souffrir de ce dérèglement sont toujours les plus précaires. Attaché-e-s aux valeurs d’égalité, nous luttons contre les inégalités sociales, et pour défendre les personnes contre toutes les oppressions (LGBT, droits des femmes, antidiscriminations). 

 

Nous souhaitons voir émerger un nouveau modèle de société pour sortir du libéralisme et ce qui l’accompagne : la surconsommation, la mise en compétition sociale, environnementale, et fiscale. 

 

Nous portons également un renouvellement de notre rapport au travail. Aussi, nous serons attentifs-ves aux ordonnances du gouvernement concernant le droit du travail et prêt-es à nous mobiliser pour défendre les droits des actuel-le-s et futur-es travailleur-euses.

 

Pour toutes ces raisons, l’écologie s’affirme comme la réponse nécessaire aux crises environnementales, sociales, économiques et démocratiques. Ainsi notre campagne de rentrée le confirme : Green is the new black (l’écologie est LA nouvelle tendance). 

 

Contacts :
Célia Da Costa Cruz, co-secrétaire fédérale – 06 29 70 95 61
Hugo Cordier, co-secrétaire fédéral – 06 14 29 27 28
Share This