Ce mardi 8 mars au petit matin, des militants de Jeudi Noir et vingt galériens du logement ont été expulsés par les forces de l’ordre d’un immeuble se situant au 1 place de Rio de Janeiro, dans le très chic 8ème arrondissement de Paris.

Il s’agirait selon toute vraisemblance d’un bien immobilier propriété du dictateur égyptien récemment déchu Hosni Moubarak.

Jeudi Noir occupait discrètement depuis le 2 février dernier cet immeuble Haussmanien de 2500 mètres carré, jouissant d’une belle vue sur le Parc Monceau.

Les militants et habitants précaires ont été expulsés ce matin en toute l’illégalité (ce genre de procédure nécessite une décision de justice). Douze d’entre eux sont actuellement au commissariat.

Les pouvoirs publics français préfèrent encore, malgré les mouvements au sud de la Méditerranée, défendre les biens mal acquis des potentats “amis de la France” que le droit au logement. Rappelons que le Conseil fédéral suisse a lui gelé les avoirs de l’ancien dictateur égyptien et de sa famille, fortement soupçonné d’avoir détourné des milliards de dollars au détriment de son peuple, milliards investis notamment dans la pierre parisienne, tandis que nos concitoyens ont de plus en plus de mal à se loger.

Car à Paris, 600 000 logements sont inoccupés, et en France, ce sont 3,7 millions de personnes, hommes, femmes et enfants, qui vivent dans des logements précaires, ou sans toît.

Les Jeunes Ecologistes saluent la tenacité du collectif Jeudi Noir, qui, alors menacé d’expulsion d’un immeuble de l’assureur AXA, ne s’est pas découragé et a investi une nouvelle propriété. Nous réaffirmons aujourd’hui notre soutien inconditionnel aux militants de Jeudi Noir et à leurs propositions: application de la loi de réquisition de 1945, encadrement des loyers et construction massive de logements sociaux.

Que le gouvernement se souvienne de l’adage populaire: “bien mal acquis ne profite jamais”.

Les Jeunes Ecologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This