Les Jeunes Écologistes ont signé l’appel à l’action le 8 octobre du Mouvement des Jeunes Communistes de France, pour faire entendre la place de la jeunesse dans le combat pour nos droits.

Pour les jeunes, la rentrée 2015 est la plus dure depuis le début du quinquennat. Entre remise en cause du code du travail, austérité qui asphyxie nos services publics et remet en cause notre droit à l’éducation ou encore con- ditions de vie de plus en plus précaires, les jeunes et leurs aspirations sont plus que jamais muselées. Pour nous, l’heure est venue de relever la tête pour obtenir une véritable reconnaissance de nos droits et de notre statut dans la société pour vivre dignement.

Sont désormais dans la ligne de mire la fonction publique, le Code du travail et l’ensemble des droits au travail. Les jeunes sont encore et toujours un cœur de cible. Les jeunes et leurs aspirations sont bafoués et insultés en permanence par une politique de mépris dont Macron est une des figures de proue. L’heure est venue de pren- dre conscience que les jeunes entreprennent lorsqu’ils luttent pour obtenir de véritables droits et un statut pour vivre dignement.
Les effets d’annonce et les mesures parcellaires ne peuvent cacher les manques criants de la Priorité jeunesse. Nos organisations ont rappelé à travers l’appel pour un « Big-Bang des politiques jeunesse » la nécessité d’en finir avec les politiques d’exception, les dispositifs éclatés illisibles qui n’assurent pas des situations stables pour tous les jeunes. L’accès au droit commun est plus que jamais une nécessité pour permettre de se construire.
Loin des incantations et des annonces sans lendemain, nous traduisons cette aspiration quotidiennement dans nos rencontres et nos combats avec ces milliers de jeunes à travers le pays.

A l’occasion de la journée interprofessionnelle d’action du jeudi 8 octobre, nous voulons faire entendre la place de notre génération dans le combat pour nos droits. La sortie de crise ne passe pas par des politiques d’austérité désastreuses et injustes. Elle doit au contraire se faire en lien avec la réponse à nos besoins sociaux. Il est temps de pouvoir construire son avenir et de relever la tête
Nous serons présents à l’occasion de cette mobilisation pour exiger :
• Des moyens humains et financiers pour nos lycées et universités qui doivent nous assurer des conditions d’études de qualité permettant la réussite de tous, loin des réformes actuelles ou de celles de Sarkozy qui n’ont pas été remises en cause.
• un service public d’orientation national pour permettre à tous de choisir son parcours et la fin de toute forme de sélection dans nos établissements et qui permette une réelle égalité entre les voies générale, technologique et professionnelle.
• Une véritable protection sociale pour l’ensemble des jeunes et ainsi sécuriser l’ensemble de nos parcours de vie.
• Des emplois stables rémunérés à la hauteur des qualifications ainsi que des conditions de travail dignes pour l’ensemble des jeunes travailleurs, apprentis, stagiaires, en étude.

Signataires :
-Mouvement des Jeunes Communistes de France
-UNEF
-JOC
-Les Jeunes Écologistes

CONTACTS PRESSE :

  • Michaël Jeanjean, porte-parole – 06 69 29 70 94
  • Cécile Germain, secrétaire fédérale – 06 95 85 76 57
Share This