Au lendemain des premières assises inter-régionales du ” logement d’abord” et à l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, les Jeunes Écologistes appellent le gouvernement à cesser les grandes phrases et à commencer à agir, pour que chacun ait accès à un logement digne.

Précarité de l’emploi, pénurie de logement, explosion des coûts de l’énergie, trois facteurs qui conduisent au développement de nouvelles formes de précarité, comme la précarité énergétique ou le développement d’une « zone grise » du logement.

En 2006, l’Agence Nationale de l’Habitat identifiait 3,4 millions de ménages touchés par la précarité énergétique, c’est à dire consacrant plus de 10% de leurs revenus à leur facture énergétique. 290 000 ménages en sont réduits à se priver de chauffage l’hiver! L’augmentation des loyers et des factures énergétiques alimente une insécurité grandissante des ménages dans leur logement. La preuve en est que les demandes concernant les aides au maintien et au paiement des factures d’énergie ont plus que doublé en 2 ans.

En parallèle, la Fondation Abbé Pierre dénonce l’essor des « zones grises » du logement : habitat de fortune, squats, utilisation de locaux impropres à l’habitation, ou la rue. Face à l’inaction des pouvoirs publics, la politique de la débrouillardise se met en place, renforçant l’inacceptable.

Depuis 5 ans, la politique du logement du gouvernement n’a fait qu’aggraver la situation des ménages les plus pauvres, en fermant des places d’hôtel et d’hébergement d’urgence et en réduisant le budget de ces derniers.

Les Jeunes Écologistes soutiennent un programme écologiste ambitieux pour le logement : accueil inconditionnel dans les structures d’hébergement, encadrement des loyers à la première location et à la relocation, un plan obligatoire d’éradication de l’habitat indigne ou insalubre ville par ville, un plan national de rénovation énergétique du bâti ancien et enfin la construction de 500 000 logements par an sur 10 ans.

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Fanny Dubot, téléphone : 06 89 99 14 81 mail : fanny ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, téléphone : 06 58 05 97 98 mail wandrille ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This