Les Jeunes Écologistes, à l’occasion de cette journée mondiale, interrogent les rapports que nous entretenons avec les animaux, dénoncent des pratiques inacceptables et appellent à un changement de législation en la matière.

La question animale est à replacer dans un modèle global de société auquel les Jeunes Écologistes s’opposent fermement. L’élevage industriel intensif, la surpêche ou les expérimentations pharmaceutiques et cosmétiques sont des pratiques inadmissibles, d’abord parce qu’elles ne prennent pas en compte les souffrances subies par des êtres vivants sensibles, mais aussi parce qu’elles menacent la biodiversité et le nécessaire équilibre du monde vivant.

Pour les Jeunes Écologistes, il est temps de changer le mode de pensée dominant, qui ne considère les animaux qu’à travers leur utilité pour l’homme, comme le seraient de simples machines. En conséquence, la question du droit régissant le domaine animal est un sujet incontournable, tant sur des préceptes éthiques qu’environnementaux.

Les Jeunes Écologistes veulent garantir le respect des droits élémentaires des animaux et souhaitent pour cela renforcer la réglementation en vigueur tant pour la chasse loisir, les zoos et cirques ou les expérimentations pharmaceutiques.

Les Jeunes Écologistes.

Contacts:

Secrétaires Fédéraux

Fanny Dubot, téléphone : 06 89 99 14 81 mail : fanny ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, téléphone : 06 58 05 97 98 mail wandrille ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This