Une année de campagne s’achève et la Fédération des Jeunes Verts Européens (FYEG) a tenu son assemblée générale à Strasbourg pour faire le bilan de l’année écoulée et préparer celle à venir.

Krassina Demireva (Bulgarie) et Michael Bloss (Allemagne) ont été réélus en tant que porte-parole. Miléna Cazin (Belgique fr) a été élue trésorière. Les autres nouveaux membres du comité exécutif sont Julia Boada Danes (Catalogne), Marie pochon (France), Joan Groizard (Espagne), Gio Megreshvili (Géorgie) et Josef Smida (République Tchèque). La secrétaire générale Maria Maggie Dokupilova (Slovaquie) entame la seconde moitié de son mandat en tant que Secrétaire Générale. Red Equo Joven est devenue une organisation membre de la FYEG à part entière tandis que Joves amb Iniciativa et l’association Green Academy de Hongrie ont reçu le statut d’observateur.

Lors de cette Assemblée Générale, la Fédération des Jeunes Verts Européens a pris une position claire contre le traité de libre échange transatlantique TAFTA/TTIP et d’autres accords de ce type qui représentent un danger pour les normes sociales et environnementales européennes. Les Délégués ont aussi débattu de la situation politique en Ukraine et de sa future intégration à l’Union Européenne. Le nouveau Comité exécutif a été chargé notamment pendant cette année de mettre en place un processus aboutissant à une position commune sur la situation en Israël et dans les Territoires Palestiniens Occupés. La FYEG se concentrera aussi sur la mobilisation sur le chemin qui mène à la sommet des nations unies sur le changement climatique COP21, à Paris l’an prochain.

L’Assemblée Générale de la FYEG a aussi été l’occasion de renouveler trois postes vacants au Comité Exécutif des Jeunes Verts Mondiaux. Y ont été élus Jeroni Vergeer (Pays-Bas) et Onur Fidangul (Turquie) et Antoine Tifine, jusque là chargé des relations européennes et internationales au sein de l’exécutif fédérale des Jeunes Écologistes.

 

Les Jeunes Écologistes se réjouissent d’avoir pu accueillir cette assemblée générale et espèrent que la coopération entre les Jeunes Écologistes et les Jeunes Verts d’autres pays continuera à se renforcer dans les années à venir, dans la suite du processus engagé depuis deux ans.

 

(photo : les délégués de la FYEG autour de la sociologue Pinar Selek)

Share This