Pour rendre le centre-ville de Lille plus vert, une cinquantaine de jeunes écologistes ont coupé le courant des vitrines des commerces qui restent allumées toute la nuit.

Ce n’est pas une révolution, mais plutôt une petite guérilla rafraîchissante. Vendredi soir, une cinquantaine de jeunes écologistes indépendants de tout parti politique sont partis – pacifiquement – en guerre afin, disent-ils, de rendre le centre-ville plus convivial et plus vert. Armés de perches artisanales, ils ont notamment coupé le courant des vitrines de magasins qui demeurent éclairées toute la nuit. « Rien de plus simple, il suffit d’utiliser l’interrupteur destiné aux pompiers », explique Antonin Laurent, qui évoque un gâchis monumental. « On pourrait fournir du courant à 200 000 familles si les magasins n’étaient pas éclairés. »

Retrouve l’article complet sur le site Internet de la Voix du Nord

Share This