Le perchloroéthylène, un solvant toxique très utilisé dans les pressings, est responsable d’un grand nombre de maladies. Les Jeunes Écologistes réclament l’interdiction totale de cette substance cancérigène encore autorisée en France.

Les rapports prouvant la dangerosité de ce solvant, utilisé dans 90% des pressings de France, se multiplient depuis 30 ans. On soupçonne cette substance cancérigène d’être à l’origine de multiples pathologies : cancers, hépatites, troubles neurologiques, asthme, insuffisance respiratoire. André Cicollela, chercheur à l’Institut national de l’environnement industriel et des risques rappelle qu’une dizaine de rapports ont été faits en 10 ans, sans que les pouvoirs publics ne prennent en charge le dossier.
Pendant ce temps là, les effets toxiques du perchloroéthylène se font sentir sur le système nerveux, les reins, le foie, le système immunitaire et le sang des personnes qui y sont exposées, surtout des employés de pressing.

En septembre dernier, un gérant de pressing a été mis en examen pour homicide involontaire, suite au décès d’un voisin par ce qui semble être un empoisonnement au perchloroéthylène. La décision de justice sera bientôt rendue.
Les Jeunes Écologistes demandent l’interdiction immédiate et totale du perchloroéthylène, substance dangereuse pour l’Homme et son environnement, et pour lequel il existe déjà des molécules de substitution.

 

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

 

Fanny Dubot, téléphone : 06 89 99 14 81 mail : fanny ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, téléphone : 06 58 05 97 98 mail wandrille ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This