Le 1er mai, la France entière fête le Travail. « Mais quel travail ? », se demandent les Jeunes Ecologistes d’Île-de-France. Car pour fêter le travail, encore faut-il en avoir un…

IMG_7040

Très bonne question, mon cher Watson

Quand on est jeune, voilà ce que l’on sait du travail : le chômage des jeunes frôle les 25% ; les « postes » proposés sont soit des stages, soit des CCD : pas de quoi construire grâce au travail une réelle autonomie et à un projet de vie de long terme. Trouver un vrai emploi, durable, bien rémunéré voire intéressant, relève du coup de chance…

Les Jeunes Ecologistes Paris – Île-de-France ont décidé de répondre au pessimisme ambiant par l’humour : le 1er mai, ils ont proposé aux manifestants de la Fête du Travail de jouer à la Roue de l’Infortune !

A la clé : un stage (de moins de 2 mois, non indemnisé), une mission d’interim (de 6 jours, et puis c’est tout), un CDD (à temps partiels contraint), le chômage ou alors, pour les plus chanceux : un CDI ! Payé au SMIC : faut pas non plus déconner…

roue

De nombreux manifestants ont tenté leur chance, manifestants de syndicats, simples citoyens ou élus Europe-Ecologie – les Verts.

manifestants

elus

Parmi les manifestants, les candidats d’Europe Ecologie aux élections du Parlement européen du 25 mai 2014 Pascal Durand et Eva Joly, jeunes de cœur et fort chanceux, ont tous les 2 décroché un CDD de 6 ans : un bon présage ?

candidats

Conquis ? Allez voir :

Share This