Un millier de CRS et gardes mobiles, hélicoptères, flash ball, gaz lacrymogènes, zone bouclée et interdite à la presse et aux citoyens … Lutte contre le terrorisme ? Guerre civile ? Non non .. il s’agit simplement de l’évacuation des occupants du site du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ce mardi 16 octobre au petit matin.

Face à une résistance vieille de plus de 40 ans, le dispositif policier est ahurissant : 600 CRS, 400 gardes mobiles, tout le dispositif de gardes mobiles de Châteaubriant et 26 cars d’Angers … Les Jeunes Écologistes s’indignent de cette démonstration de force et réaffirment tout leur soutien aux occupants de la ZAD.

Contraire aux engagements français de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en contradiction avec l’augmentation inéluctable des prix du pétrole, et en contradiction avec les besoins économiques de la région, ce projet est un anachronisme environnemental et économique.

Son inutilité est proportionnelle à la force militaire employée pour le promouvoir !

Comme en témoigne les récents évènements, ce projet ne relève plus du rationnel mais bien d’une bataille politique et économique.

L’Ouest est une Terre où les projets inutiles se cassent toujours les dents sur la résistance des populations locales. Il y a eu le combat des marais salants, la centrale nucléaire Plogoff et du Carnet, l’extension du site de Donges-Est,  il y aura Notre-Dame-des-Landes !

Résolus que nous sommes à l’abandon du projet de NDDL, nous invitons les nantaises et le nantais à se réunir Place du Pont-Morand, ce samedi à 11h, pour réaffirmer notre opposition à ce projet.

________________________________________________________________________________________________

Contacts :

Emmanuel PERRAUD, coordinateur / manu.pero@hotmail.fr / 06 37 93 21 57

Alexis TOUCHERON / alexis1990@hotmail.fr / 06 17 08 63 76

Share This