Du 4 au 11 mai, les Red Equo Jovens (« Réseau des Jeunes d’Equo »…les Jeunes Ecolos Espagnols quoi !) ont organisé avec la FYEG un tour international dans le Sud du pays.

C’était l’occasion pour des militants locaux, mais aussi Français, Belges, Allemands et même Tchèque de participer à leur première campagne électorale, et de rencontrer les différents groupes locaux au cours d’une semaine torride et hyperactive.

Et le réseau militant était pour le coup particulièrement hétéroclite ! Car le jeune parti Equo, représentant espagnol des verts européens, se présente en effet aux européennes au sein d’une large coalition, la « Primavera Europea ». C’est donc avec près d’une dizaine de partis – régionalistes, socialistes indépendants, ou pour des nouveaux modèles de solidarité et démocratie – que les Equo Jovens doivent travailler sur le terrain. L’enjeu est de taille, il ne s’agit pas seulement d’envoyer ses premiers députés au parlement, mais également d’amener les thématiques écologiques dans la campagne espagnole. Car ce n’est pas chose facile dans des provinces dominées par le Parti Populaire, où les coupes budgétaires sont un prétexte pour abandonner les projets environnementaux alors que sont construits des aéroports d’où ne décollent jamais aucun avion.

De plus, en réaction aux sévères mesures d’austérité, notamment dans l’éducation, et aux mesures répressives qui touchent particulièrement les jeunes, les Equo Jovens se sont positionnés radicalement sur le plan social, et on espère que les différentes actions et échanges ayant eu lieu au cours de cette folle semaine ont pu le faire savoir !

 

Ambroise Lesage, Jeunes Ecologistes de Lille

map-copy

Share This