OFAJphotoMArgot

Margot, représentante des Jeunes Écologistes auprès de l’OFAJ (Office franco-allemand pour la Jeunesse), nous raconte les coulisses de la célébration franco-allemande.

« Je suis donc partie du 19 au 23 Janvier au Forum de jeunes européens à Berlin à l’occasion des 50 ans du Traité de l’Élysée entre l’Allemagne et la France. Y étaient présentes de nombreuses nationalités : des jeunes de France, d’Allemagne mais aussi de Pologne, des pays des Balkans et du pourtour méditerranéen. Le problème de la langue ne s’est pas tellement posé grâce aux nombreux traducteurs et traductrices qui étaient à notre disposition. De plus, la grande majorité parlaient au moins trois langues !
Une grande école de management accueillait notre Forum : c’est là où nous avons fait les animations linguistiques, les débats, le World Café, le BarCamp, les conférences…. »

Des rencontres avec les personnalités politiques

« Durant ces cinq jours, nous sommes allé-e-s à la chancellerie, rencontrer le Président français François Hollande et la Chancelière allemande Angela Merkel, pour un ‘débat’ en direct sur Arte. J’utilise des guillemets car toutes les questions avaient été plus ou moins prévues à l’avance et rien n’était vraiment laissé au hasard…

Nous avons également échangé avec Claude Bartolone, le Président de l’Assemblée Nationale,  Norbert Lammert, le Président du Deutcsher Bundestag, ainsi que de nombreux représentants politiques français et allemands.

La parole aux jeunes était un axe très important du forum. Cependant, nous avons eu tout de même la forte impression de nous faire ‘manipuler’. Manipuler dans le sens où on nous a reçu de façon tellement exceptionnelle que nous ne pouvions guère râler, ni peut-être poser toutes les questions que nous aurions voulu. Tout était très calculé et très officiel. Le dernier soir, nous avons eu droit à un carton d’invitation du Président de la République Fédérale Allemande pour  un concert à la Philharmonie, placé-e-s en face de l’Assemblée nationale et du Bundestag. Pour l’occasion, on nous a offert des sweats gris afin qu’une fois tou-te-s installé-e-s, nous servions d’écran géant où ont été projetés les drapeaux de l’Allemagne, de la France et de l’Europe. »

Ce que tu n’as pas aimé, ce qui t’as choqué ?

« Nous avons été accueilli-e-s comme des rois, comme des êtres privilégiés, ce qui nous a parfois mis mal à l’aise car cela nous semblait trop. Surtout dans un cadre où les sujets abordés n’étaient ni toujours joyeux ni signes de richesses.

Lors de l’échange avec François Hollande et Angela Merkel, seuls les Français et les Allemands ont eu le droit d’être présents. Les représentants des autres nationalités sont allés visiter la Commission européenne. Tous les participants ont trouvé cette séparation anormale : les 3 jours précédents, nous avions discuté tous ensemble de tous les sujets. Parce que nous avions débattu ensemble, ils auraient dû être également invité. Ce n’est pas cela l’esprit européen ? »

> Plus d’infos sur l’OFAJ et les 50 du Traité de l’Élysée ICI.

Share This