Conte de faits

Forum de Lille : Justice sociale, Justice climatique
4, 5 et 6 avril 2015

Les aventures climatiques des Jeunes Écolos !

10000000000003530000013B6EFA9351

 

Jeudi 2 avril

Arrivée des premier.ière.s Jeunes Écolos pour filer un coup de main aux Lilloi.se.s sur le qui-vive depuis plusieurs semaines, notamment pour la récup’ de légumes et les derniers préparatifs. La récupération fut fructueuse : il nous faut de quoi nourrir une centaine de Jeunes Écolos sur 3 jours !

Vendredi 3 avril

Et hop, encore plus de Jeunes Écolos arrivent peu à peu dans la capitale du grand Nord pour préparer la salle, rapporter le matériel de cuisine, les drapeaux et leur énergie militante pour passer le week-end à cogiter, s’animer, échanger autour des liens entre les thématiques de la justice sociale et du climat, en vue de la conférence des parties sur le climat, qui aura lieu à Paris en 2015.

10000000000002570000016825E3008A

Petit plus avec la réservation d’une cinquantaine de vélos loués pour l’occasion afin de faciliter les déplacements dans la ville.

10000000000003C0000002D06325FEC0

A partir de 19h, l’ensemble des Jeunes Écolos arrivent de Nantes, Bordeaux, Grenoble, Besançon ou encore de Toulouse, en train, en covoiturage ou encore en stop. Il.elles sont accueilli.e.s avec la convivialité habituelle des Nordistes au local d’Europe-Ecologie-Les Verts, le bien-nommé « La M.E.R, Maison de l’Écologie Régionale, prêté pour l’occasion (et on les en remercie !). Ce sont les retrouvailles, les embrassades, les rires et quelques pas de danse qui rythmeront la soirée avant de s’assurer que tout le monde ait trouvé son.sa hébergeur.se et un lit pour dormir quelques précieuses heures avant de commencer les choses sérieuses.

Samedi 4 avril

Comprendre ce qu’est une COP : quels enjeux internationaux, quels blocages et horizons ?

1000000000000280000003C09D8C8731

9h. Petit-déjeunons ! Et hop ! Quelques lève-tôt viennent ouvrir la porte, préparer le café, apporter le pain et installer le petit-déjeuner avant l’arrivée des 100 militant.e.s prévu.e.s.

9h45. Accueil. Un bref théâtre est improvisé par nos deux séc’ féd’ (avec en prime, une Laura en pyjama!) : un réveil et un accueil en douceur, avec humour.

10h-12h. Café mondial des alternatives.

Afin de s’informer, échanger et comprendre les enjeux climatiques actuels à partir de problématiques concrètes, 7 ateliers ont été organisés sous forme de café mondial. Le concept ? Un petit groupe d’une quinzaine de personnes butinent sur trois thématiques pour échanger afin de construire petit à petit des ruches d’idées.

Avec Majdouline Sbai (Vice-Présidente du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais), c’est le rôle des politiques publiques, comme levier des collectivités pour : assurer des moyens financiers, faire évoluer des pratiques internes vers des process plus respectueux de l’environnement et enfin donner les moyens aux citoyen.ne.s de répondre à ces enjeux qui dépassent le cercle privé et touchent l’ensemble de la société.

Une thématique économique a été également abordée : le climat a-t-il un prix ? Les débats se sont articulés autour de la question de la marchandisation de la nature et en parallèle de la mise en place de marché des émissions de gaz à effets de serre par exemple (pour réduire la consommation carbone). Par ailleurs, il a été remis en question l’idée de tout mesurer, y compris la destruction des forêts et ses conséquences économiques (en terme de production, de chiffre d’affaires pour les entreprises du secteur ou encore sur le PIB). D’ailleurs, comment pourrait-on mesurer ce que nous apporte Dame Nature ?

La troisième table abordait l’éducation aux enjeux climatiques. Avec le Réseau Français des Étudiants pour le Développement Durable (REFEDD), les discussions ont tourné autour de la nécessité de rendre ce sujet abordable et compris par les citoyen.ne.s, afin qu’ils puissent se mobiliser, pour dépasser le cercle des militant.e.s. Très vite, la question des outils et des modalités de transmission de ces informations a dérivé vers l’éducation populaire, une autre manière d’échanger des savoirs et des informations avec une pédagogie plus ouverte et moins académique, en particulier dans les écoles. Enfin, la question des programmes scolaires et de l’ajout de enjeux climatiques, en histoire, en géographie, en économie ou encore en philosophie a semblé pertinente.

10000000000003C0000002D051E7F565

Avec les associations “Houille-ouille-ouille” et “Virage énergie”, c’est l’autonomie énergétique qui a été questionnée : quelles sont les sources d’énergie possibles pour alimenter un territoire, faut-il utiliser à tout prix les sources présentes même si elles produisent des gaz à effet de serre (GES) ou sont fossiles, c’est-à-dire non renouvelables ? Souvent, les projets en matière de production d’énergie sont impulsés par de grandes entreprises et sont guidés par leurs impératifs de rentabilité, et donc n’ont aucun intérêt à limiter les gaspillages, sans parler de la question de l’accès à l’énergie pour tous.tes. Outre les questions démocratiques que posent ces grands projets, dans l’accès à l’énergie, il n’y a pas de grands modèles : chaque ville, chaque territoire doit élaborer son propre mix énergétique.

La question des transports et de l’urbanisme afin de penser un aménagement au service du climat a permis d’aborder la réappropriation des espaces de vie en ville et à la campagne par les citoyen.e.s. Comment penser les éco-quartiers ? Est-ce un concept urbaniste réellement populaire et participatif ? Comment repenser de manière cohérente l’articulation entre des transports doux ?

Enfin, sur la dernière table, c’est la question de la gestion des déchets qui a été abordée. La production et la gestion de déchets en constante augmentation dans nos sociétés est en effet un facteur direct et indirect d’émissions de gaz à effet de serre. La problématique des déchets est une autre porte d’entrée pour ré-interroger in fine nos modes de vie et nos habitudes de consommation.

12h30-14h. Miam !

Après une restitution par chaque référent.e des différentes tables-rondes, montrant la richesse des échanges, les militant.e.s, affamé.e.s, se sont tous.tes mis en rang pour aller se concocter des sandwiches, végétariens, bien sûr !

14h-16h30. Plénière «Justice sociale, justice climatique»

10000000000003C0000002D01F36361B

Animée par Lucas Nédélec, cette plénière a permis de mettre en perspective les enjeux climatiques avec les inégalités sociales qu’ils pourraient engendrer. 3 intervenant.e.s étaient présent.e.s : Karima Delli (Eurodéputée EELV), Emmanuel Cau (Vice-président du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais), Charles-Adrien Louis (Avenir Climatique). L’occasion de confronter les points de vue à quelques mois de la COP.

16h30-18h. Action « Camp de réfugié.e.s climatiques »

Les experts prévoient jusqu’à 200 millions de réfugié.e.s climatiques (ou écologiques) d’ici 2050, suite à l’augmentation du nombre de catastrophes naturelles et à la raréfaction des ressources. D’ores et déjà, c’est 22 millions de personnes qui ont été poussées à l’exode par le dérèglement climatique en 2013, soit trois fois plus que les réfugié.e.s de guerre.

1000000000000258000001C2736C0E1D

10000000000003C000000281E0587DEC

C’est pourquoi le samedi 4 avril, sur la Grand’Place, les Jeunes Écologistes ont ouvert à Lille le premier camp de réfugié.e.s climatiques, à grand renfort de tentes et de drapeaux.

1000000000000280000003C04EC97C761000000000000280000003C0D5CF5E78En sus, militant.e.s,

ils et elles avaient préparé des cartons enduits de slogans « Sécheresse partout, Justice nul part » ; « Agissons contre le réchauffement climatique. » pour sensibiliser à la problématique du climat et à l’urgence d’agir.

Sur les airs de Manau, de Zebda, les Jeunes Écologistes ont également chanté pour se « mobiliser oh oh pour le climat lalilala. » et « sauver la banquise ». Une manière originale pour sensibiliser les Lillois.e.s & les touristes passant sur la place. Un succès : les tracts sont partis comme des petits pains en l’espace d’une demi-heure.

10000000000003C00000021CE585A667

 

10000000000003C000000281F32C2CC7

 

10000000000003C000000280F9BF3895

 

19h.(à la louche) Théâtre-forum climatique puis festivités écologistes

Avant de commencer à manger et déguster les bières locales, une quinzaine de personnes a participé à une petite session théâtrale organisée par Benjamin, qui fait partie de l’association Théâtre de l’Aventure à Hem.

Après ces exercices et le dîner, c’est parti pour une petite heure de théâtre improvisé ! Plusieurs équipes sont formé.e.s, par affinités, par groupe local ou autre accroche rassembleuse. Chacune d’elle doit improviser des saynètes pour mimer en 30 secondes comment assurer la sauvegarde du dernier pingouin ou bien en 2 minutes la bataille pour accéder à la dernière goutte d’eau sur Terre… Un jury note chaque prestation pour honorer les meilleurs. Au final, celui-ci décide d’attribuer la même note à chaque équipe afin de valoriser de manière égalitaire l’ensemble de ces mises en scènes théâtrales et rigolotes : à bas les pots de vins !

10000000000003C000000281AD086A5D

10000000000003C000000281B832293D

Après ces aventures théâtrales, quelques pas de danse, en musique, et toujours sur scène, nous allons découvrir les bars lillois.

Dimanche 5 avril

Alternatives et mobilisations citoyennes, agir !

9h30. Petit déjeuner

Après une soirée enthousiasmante, quelques heures de sommeil, et c’est parti pour le deuxième jour de forum, cette fois, davantage centré sur les actions que nous pouvons mettre en œuvre afin de nous mobiliser, dans le cadre de la COP21 (mais pas que !) sur ces enjeux climatiques et de justice sociale.

10000000000003C00000027F6FBC865B

Merci Florian, notre livreur de pains favori !

10h-12h Café mondial des mobilisations : Jeune écologiste, choisis ta mobilisation climatique !

Le café mondial du dimanche matin a permis d’aborder plusieurs axes d’actions concrètes. Ainsi, en lien avec des militant.e.s du Warn (We Are Ready Now !) et d’Alternatiba, ont été discutés les liens entre les Jeunes Écologistes et les autres réseaux climatiques afin de rassembler nos forces en vue de la COP. L’objectif : utiliser aux mieux nos atouts et nos spécificités pour assurer une mobilisation maximale pour le climat !

10000000000003C0000002808F8EA0CE

Par ailleurs, une dizaine de Jeunes Écologistes ont discuté de la stratégie du mouvement et des mobilisations à mettre en œuvre pendant la COP21 elle-même, notamment en lien avec l’ensemble des collectifs et organisations franciliennes, françaises, européennes et même internationales. Penser la communication de la fédération, tant en termes de format que de message afin de gagner la bataille des idées sur le climat est également une articulation à penser en amont. Une autre table a permis d’aborder les luttes contre les Grands Projets Inutiles & Imposés et les camps climat. La question de la désobéissance civile climatique en France et en Europe a notamment été présentée par Cyril.

10000000000003C000000280730F8DAD

Une des initiatives des Jeunes Écologistes cette année a été le lancement d’une plate-forme jeunes politiques Génération Climat avec d’autres organisations de jeunesses politique, au niveau national : mais comment le décliner localement ?

Enfin, un groupe a réfléchi sur l’articulation de notre campagne avec celle de la FYEG (Federation of Young European Green), pour planifier la campagne et les mobilisations européennes, notamment juste avant et pendant la COP21.

Une émulsion d’idées, des jeunes écolos plus que jamais MO-BI-LI-SE.E.S et prêt.e.s à tout pour défendre leur planète et leur environnement ! Bon bah, y a plus qu’à !

12h-13h30 Action « Porteur.se.s de paroles » sur le marché de Wazemmes

A midi, une action « porteur.se.s de paroles » sur le marché de Wazemmes, dans le quartier de Lille du même nom, a été organisée. Parce que les questions climatiques touchent l’ensemble de la population dans son quotidien, il est important de donner la parole à chacun.e. En petit groupe, les Jeunes Écologistes se sont réparti.e.s aux quatre coins du marché pour interpeller les Lilloi.se.s déambulant sur la place du marché sur leur vision du climat, l’impact du changement climatique dans leur quotidien ou encore les actions à mettre en œuvre pour préserver le climat. Nous avons invité les passant.e.s à s’exprimer sur cette thématique en écrivant leur pensée, leur réflexion, leur indignation sur des panneaux en carton qui étaient accrochés en ribambelle et visibles par tous.tes. Des échanges riches, des rencontres, des débats, sous le soleil lillois, un moment militant agréable et qui a permis d’alpaguer les citoyen.ne.s sur cette thématique encore trop souvent monopolisée par les expert.e.s et les militant.e.s.

10000000000003C0000002D0F1E205FF

 

10000000000003C0000002D0B2FC61BA

 

10000000000003C0000002D046C615F0

 

13h30. Miam !

10000000000003C000000280E6A8B27D

 

15h-18h. Simulation géante de négociations climatiques

Après une action réussie, une bonne bouffe pour se requinquer, hop ! nous revenons sur les ateliers de la matinée pour synthétiser l’ensemble des idées et réflexions qui ont émergées.

1000000000000258000001C2EDE16C9F

 

1000000000000258000001C261413DF4

 

Charles Adrien et Ion, d’Avenir Climatique, ont ensuite animé la simulation des négociations climatiques internationales avec brio, assistés par Rosalie dans le rôle de Ban Ki-moon. Les Jeunes Écologistes se sont répartis les rôles entre la Chine (dure en affaire), l’Union européenne, les États-Unis, les « autres pays développés » ((c’est-à-dire le Canada, le Japon, les États-Unis, etc) les Pays en développement, les lobbys pétroliers (très influents) et les ONG (bruyantes et résistantes). Un excellent moyen de comprendre les enjeux d’une négociation, un jeu de rôles animé et amusant, un apprentissage à la coopération et aux débats étatiques. Une vraie réussite de ce forum grâce au dynamisme des participant.e.s !

10000000000002D0000003C04C8975DA

 

1000000000000258000001C264DF4BF4

 

18h30 Conclusion du Forum & Grande soirée jeux

Ce dimanche se terminera sur une petite conclusion avant de partir jouer à La M.E.R. (local EELV) où une dizaine de jeux a rassemblé une majeure partie des Jeunes Écologistes, tandis que les autres sont allé.e.s rejoindre des amis ou discuter dans des bars.

Lundi 6 avril

Coordination fédérale, échanges internes & jardinage

9h30-13h. Petit déjeuner & Coordination fédérale

3e jour, petite nuit, petite forme mais grande motivation ! Après un bon petit-déjeuner, un café ou un thé, c’est parti pour une coordination fédérale pendant laquelle, les coordinateur.trice.s de l’ensemble des groupes locaux français, ont débattu et voté sur deux motions : la première intitulée “Contre la marchandisation des corps et pour la Gestation Pour Autrui non marchande” et la deuxième “Pour une éducation populaire, citoyenne, politique et écologiste”. Toutes les deux ont été adoptées (avec quelques amendements) !

10000000000003C000000281CD3E2BB6

 

10000000000003C000000280E69B132C

 

13h. Miam !

Et pour manger, il faut des cuisinier.ière.ss ! Les voici à l’œuvre et tout le monde à contribution !

10000000000002D0000003C02362AD32

 

14h30-17h Derniers ateliers et fin du forum

C’est le moment où les chemins se séparent. On est toujours tristes de se quitter après ce genre de week-end fédérateur plein d’énergie, d’échanges, de débats et moments conviviaux mais le sommeil sera accueilli avec plaisir par des militant.e.s tout de même fatigué.e.s.

10000000000003C000000280F1F43A96

 

10000000000003C00000028127273338

 

MERCI LES LILLOIS.ES POUR CET ACCUEIL ET CE WEEK-END FORMIDABLE !

Le matériel distribué

10000000000003C000000280BE1E67B3

 

Les photos bonus

Une partie de l’équipe de l’exécutif fédéral se détend en jouant au jeu de 7 familles des Grands Projets Inutiles.10000000000003C00000028092E040BD

Petite partie de football pour Karima.1000000000000280000003C01B567EEB

Des prunes à tire-larigot : ça donne la pèche (logique ! )10000000000003C0000002809A185978

Share This