Au lendemain de la clôture du scrutin des élections européennes et après avoir mené campagne pour « remettre l’Europe sur les rails », les Jeunes Écologistes d’Aix-Marseille Métropole réagissent aux résultats et appellent à la mobilisation et réflexion commune.

Au niveau européen, les rapports de force changent peu. Malheureusement, les Jeunes Écologistes constatent que le Parlement est encore en majeure partie constitué d’élus conservateurs et libéraux, ce qui n’augure rien de bon pour une réorientation du modèle européen vers des politiques sociales et écologiques. Quant aux écologistes, ils progressent dans plusieurs pays d’Europe, conservent 52 sièges et s’installent dans le paysage politique, cette bonne nouvelle permettant de relativiser les résultats en baisse sur le territoire français.

En France et en PACA, le Front National réalise un score inédit pour des élections européennes. Alors que, dans les médias, les responsables politiques multiplient les alibis et les explications alambiquées, les Jeunes Écologistes veulent regarder la réalité en face. Si les électeurs-rices sont prêts à élire des députés d’extrême-droite ou refusent de se rendre aux urnes, c’est avant tout parce qu’ils-elles sont lassé-e-s par les réponses politiques actuelles qui ne leurs semblent pas efficaces. Face à cela et à l’échec des grands partis traditionnels – le gouvernement socialiste en tête -, voilà une raison de plus de défendre l’écologie politique et la VIè République.

Dans notre région, les Jeunes Écologistes d’Aix-Marseille Métropole sont conscients de la forte abstention et de la progression de l’extrême-droite chez les moins de 30 ans. C’est pourquoi ils soutiennent l’initiative spontanée d’une marche citoyenne contre l’abstention et les idées du Front National, qui aura lieu ce jeudi 29 mai à 11h au départ du Vieux-Port. Cette marche devra montrer que la jeunesse sait encore se mobiliser pour défendre ses idéaux de démocratie et de fraternité.

Cette marche devra aussi être le point de départ d’un long temps de réflexion sur la place des jeunes dans la démocratie, pour que cette mobilisation post-résultats ne soit plus nécessaire suite aux prochaines échéances électorales. Ce travail de longue haleine, les Jeunes Écologistes Aix-Marseille Métropole souhaitent contribuer à le porter avec toutes et tous : syndicats étudiants, associations lycéennes ou les autres mouvements de jeunesse volontaires.

L’Europe et la démocratie n’ont certainement pas été remises sur les rails hier, et cela donne nous une grande responsabilité : celle de rester en première ligne pour changer de modèle politique et dépoussiérer la démocratie, du niveau local au niveau européen.

Share This