Dans le cadre des commémorations du Tchernobyl Day, le collectif anti-nucléaire rennais appelait à un rassemblement ce samedi 30 avril à 14h, place de la Mairie. A cette occasion, les Jeunes Ecologistes ont pris la parole afin d’exiger le droit de la jeunesse à grandir dans un monde sans nucléaire, appel dont le texte est reporté ci-dessous. Ensuite, les manifestants ont pris le chemin de la Préfecture, accompagné de déchets nucléaires encombrants (et bruyants…) qu’ils ont déposé sur les grilles du bâtiment.

Pour le droit à grandir sans nucléaire.


Les Jeunes Ecologistes de Rennes tiennent à affirmer leur soutien et leur entière participation au mouvement anti-nucléaire. Le combat pour une sortie du nucléaire est l’une des luttes fondatrices de l’écologie, bien au-delà des générations.

Parce que l’utilisation de l’énergie nucléaire revient à suspendre constamment une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, nous considérons que les risques qu’elle représente sont trop prégnants pour être ignorés et cachés, attitude pourtant adoptée par le secteur de l’atome. La population et la jeunesse de France mérite mieux qu’un semblant de transparence.

Parce que les coûts de la filière du nucléaire civil sont exorbitants et que les dépenses de démantèlement ne sont pas inclues dans les budgets prévisionnels, le choix de l’énergie nucléaire est un choix destructeur. A l’heure de la raréfaction des énergies fossiles et du réchauffement climatique, le volume financier investi dans l’atome n’aurait-il pas permis de développer un véritable mix énergétique à partir de sources renouvelables et viables à long terme pour l’homme et son environnement ?

Parce que l’énergie nucléaire est aussi liée à des réalités que nous n’acceptons pas, tels que le culte techniciste du progrès, le nucléaire militaire, et le paradigme du toujours plus, nous affirmons notre opposition radicale à une énergie mortifère, symbole d’un monde incapable de transmettre à sa jeunesse la promesse d’une existence vivable.

Après l’accident de Tchernobyl et celui de Fukushima, qui ont tragiquement révélé au monde l’impasse de l’énergie nucléaire, la jeunesse écologiste désire plus que jamais une volonté politique forte nous permettant de sortir totalement du nucléaire. Nos aînés de Plogoff nous ont notamment appris que notre combat passait par la rue et l’expression de notre refus. Maintenons ou jamais, demandons le droit de grandir dans un monde sans nucléaire !

Les Jeunes Ecologistes de Rennes – Youankiz Ekologour Roazhon


Atelier de peinture pour les Jeunes Ecologistes de Rennes...

La banderole, merci aux manifestants de Brennilis pour le slogan !

Sur le chemin de la Préfecture.

Que faire des déchets hautement radioactifs ?

Share This