Au soir du premier tour de l’élection présidentielle, les Jeunes Écologistes s’inquiètent du score du Front National et appellent au rassemblement de la gauche et des écologistes pour battre Nicolas Sarkozy et l’extrême-droite le 6 mai prochain.

Les Jeunes Écologistes saluent d’abord le score honorable d’Eva Joly qui a fait preuve de courage et la ténacité face à toutes les attaques dont elle a fait l’objet tout au long de cette campagne.

Choqués par le score élevé de la candidate du Front national, les Jeunes Écologistes sont particulièrement préoccupés par la montée des idées d’extrême-droite. Ce score révèle les effets des crises multiples sur un électorat déboussolé et ne croyant plus dans les solutions des partis politiques traditionnels.

A deux semaines du second tour, l’urgence est à la mobilisation et au rassemblement de la gauche et des écologistes contre la droite et l’extrême-droite. Les Jeunes Écologistes réaffirment leur volonté de mettre définitivement fin au mandat du Président sortant. Les politiques menées depuis cinq ans ont suffisamment abîmé notre société pour que nous prenions le risque de les voir se répéter. Elles alimentent la montée de l’extrémisme en éloignant les citoyens des responsables politiques.

Les Jeunes Écologistes tiennent enfin à rappeler que nous ne pourrons plus longtemps nous permettre de refuser ou de reporter les profondes réformes nécessaires à l’avènement d’une société et d’un monde écologiste, plus justes, plus démocratiques et plus soutenables. C’est pour cela que nous défendrons plus que jamais les solutions alternatives à la croissance, à la surconsommation et au productivisme, persuadés qu’elle nourrissent la gauche et sa capacité à véritablement changer notre modèle de société.

Les Jeunes Écologistes souhaitent une victoire de la gauche ouvrant la porte à une nouvelle majorité offrant toute sa place aux écologistes et à leurs propositions. Il est en effet urgent pour notre génération que la France s’oriente dès maintenant vers des politiques ambitieuses de transition énergétique, de réduction du chômage et des inégalités, de lutte contre le réchauffement climatique et de réformes institutionnelles afin d’offrir aux jeunes d’aujourd’hui et de demain des perspectives d’avenir dans un monde plus juste.

Contact presse :
– Fanny DUBOT, secrétaire fédérale : 06 89 99 14 81
– Wandrille JUMEAUX, secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98

 

 

Share This