Les Jeunes Ecologistes répondent comme chaque année présents à l’Appel du 18 joint. Ils s’allient au CIRC pour dénoncer la politique repressive et devastratice du gouvernement en matière de drogues.

 

Depuis que la droite est au pouvoir, le cannabis est considéré comme un fléau sanitaire et social, des affirmations fantaisistes qui permettent à la Mildt de justifier sa politique de tolérance-zéro, laquelle se traduit dans les faits par une chasse intense aux usagers. Cette stratégie contre-productive évite aussi de lancer le débat sur la pertinence de la loi de 1970 qui comme chacun sait ne fait en rien diminuer la consommation, ni ne règle le trafic. Alors que le nombre d’interpellations pour simple usage a explosé entre 2003 et 2010, le nombre de trafiquants inquiétés a stagné. Ce qui aujourd’hui change dans le paysage, c’est que des responsables politiques conscients des dégâts provoqués par la prohibition relaient les arguments du CIRC, la plus populaire des « drogues » illicites… Avant que les mafias ne s’emparent du pouvoir, nous prévient Stéphane Gatignon, Maire EELV de Sevran , coupons-leur l’herbe sous les pieds.

Les partisans de la pénalisation du cannabis n’ont plus d’arguments. Qu’ils nous trouvent une raison, une seule, pour continuer à prohiber une plante dont tous les rapports reconnaissent sa relative innocuité, dont les propriétés thérapeutiques sont établies. Une plante dont les usages sont multiples. Pour des raisons de santé publique (stop à l’herbe frelatée et vive le cannabis thérapeutique ) ou pour des raisons de sécurité (stop au crime organisé et vive l’autoproduction), il faut réglementer la production, la distribution et la consommation du cannabis, multiplier les campagnes de prévention et communiquer sur son bon usage.

Occulté en 2007, le sujet de la légalisation sera un thème de la campagne présidentielle prochaine. Les Jeunes Ecologistes comptent bien saisir cette occasion pour réaffirmer leur position au sein de leur campagne “2072 !” : stop à la repression, place à la légalisation, la réglementation et la prévention !

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux : 

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

 

Share This