Tandis que le refus des ordonnances travail persiste et s’ancre dans la société française*, le gouvernement semble continuer dans son projet de casse sociale via l’annonce de nouvelles réformes et un budget 2018 austéritaire.

Première pierre à l’édifice de la remise en cause des droits des plus précaires sous la présidence d’Emmanuel Macron, les ordonnances travail sont rentrées en vigueur.

Cependant celles-ci ne sont pas gravées dans le marbre, comme le sous-entend le gouvernement, puisqu’elles doivent faire l’objet de décrets d’application et de ratification par le parlement.

« Un tel comportement de la part de la majorité consiste à nier la mobilisation syndicale et citoyenne mais également le pouvoir des parlementaires» affirme Hugo Cordier, co-secrétaire fédéral des Jeunes Écologistes.

Comme en témoigne la mobilisation des routiers, le retrait de cette loi travail XXL ne pourra se faire que si l’opposition s’exprime de façon claire et unitaire.

Par conséquent, les Jeunes Écologistes manifesteront et appellent à manifester le 19 octobre contre toutes les atteintes sociales dont les plus vulnérables et les jeunes sont les premières victimes.

 

Contacts :

Célia Da Costa Cruz, co-secrétaire fédérale – 06 29 70 95 61

Hugo Cordier, co-secrétaire fédéral – 06 14 29 27 28

 

* sondage Harris Interactive pour LCP

Share This