« Erasmus a créé la première génération de jeunes Européens ».

 A l’instar d’Umberto Eco, les Jeunes Écologistes Sans Frontières sont profondément attachés au programme Erasmus et s’inquiètent aujourd’hui des menaces pesant sur son budget alors que celui-ci reste dérisoire et insuffisant.

 Alors que de plus en plus de jeunes Européens aiment ou aimeraient étudier et vivre dans un autre pays européen, que le programme Erasmus fête cette année ses 25 ans et qu’il reste considéré comme l’un des plus grand succès de l’Union européenne, les inquiétudes quant à son budget sont alarmantes et révélatrices d’une politique qui ne tourne plus rond.

 En effet, alors que le programme Erasmus est une réussite et reste une expérience décisive pour de nombreux jeunes, celui-ci ne concerne encore qu’un nombre largement insuffisant d’étudiants et son budget de 460 millions d’euros reste dérisoire. Un séjour à l’étranger étant souvent synonyme de sacrifices financiers, Erasmus devrait garantir à chaque étudiant participant au programme une allocation décente afin que celui-ci n’ait plus à choisir sa destination en fonction de son propre capital financier.

Les Jeunes Écologistes Sans Frontières appellent donc les États et les institutions européennes à, non seulement, régler les problèmes de financement du programme Erasmus pour cette année mais également à ce que ce programme soit doté d’un budget ambitieux et rehaussé dans le cadre du budget pluriannuel 2014-2020.

 

Share This