Le nouveau mouvement de jeunesse de l’écologie politique, « Les Jeunes Ecologistes », est né ce week-end à Paris à l’issue de l’Assemblée Générale extraordinaire organisée dans la mairie de l’écologiste Jacques Boutault, dans le deuxième arrondissement.



Dans la lignée d’Europe Ecologie-Les Verts, les Jeunes Ecologistes se sont dotés de nouveaux statuts, d’un nouveau logo et d’un nouveau site internet… Ils ont également profité de cette occasion pour lancer une grande campagne pour… 2072, en présence de nombreuses figures de l’écologie politique venus les soutenir, dont Cécile Duflot, Philippe Mérieu, l’Eurodéputée Sandrine Bélier mais aussi les deux candidats déclarés à l’investiture écologiste pour la présidentielle: Yves Cochet et Eva Joly.

Parmi les points à retenir, la création d’un statut de parrain/marraine (formulaire consultable ici) pour assurer l’envol financier et politique du nouveau mouvement. Profondément européistes et mondialistes, les désormais Jeunes Ecologistes ont gravé dans le marbre leur appartenance à la Fédération des Jeunes Verts Européens ainsi qu’aux Jeunes Verts Mondiaux. Ils ont aussi élargi le nombre des responsables nationaux afin de permettre aux adhérents qui le souhaitent de porter leurs projets écologistes, ceci dans un souci d’ouverture et de recherche permanente du travail en collectif.
L’un des enjeux de l’Assemblée Générale fut l’élaboration collective de propositions pour les premières campagnes à mener par Les Jeunes Ecologistes. Poursuivant leur réflexion sur les politiques de jeunesse, l’autonomie et la solidarité entre les générations ainsi que sur les libertés numériques et l’accès au soin, ils ont souhaité inscrire leur démarche dans la prospective… pour 2072.
Pour soutenir la campagne des écologistes pour les présidentielles 2012 sans pour autant nous impliquer dans le choix d’un candidat, sans tomber dans les pièges habituels d’un court-termisme qui nous mène droit dans le mur, sans avoir à choisir entre vote utile et propositions écolos, Les Jeunes Ecologistes ont décidé d’appeler les élus, candidats et futur candidats à voir plus loin que le bout de leur mandat et à privilégier une vision à long-terme de la politique.



Penser à 2072 plutôt qu’à 2012, c’est :

  • Affirmer que les hommes doivent agir en pensant aux générations futures, pour assurer un développement juste, équitable et écologique de la société ;
  • Formuler un véritable projet de société qui fasse encore sens dans soixante ans ;
  • Affirmer que la jeunesse a son mot à dire en politique car nous paierons demain les décisions d’aujourd’hui ;
  • Faire entendre aux politiques la vraie voix de la jeunesse, celle qui s’est exprimée pendant les manifestations contre la réforme des retraites, celle qui était au sommet de Copenhague, celle qui s’inquiète pour son avenir mais qui croit encore qu’il peut être meilleur que le présent ;
  • S’affranchir de la pression médiatique d’une campagne présidentielle pour porter le débat à un niveau supérieur ;
  • Se démarquer des promesses démagogiques et des petits arrangements, redonner du sens à la politique au sens noble du terme…

Les Jeunes Ecologistes ont réaffirmé ce week end leur volonté collective d’élaboration de propositions et de porter haut et fort la voix de l’écologie. Soyez prêts… ça va secouer. Car c’est de propositions, d’actions, de buzz, de rires et de réflexions que sont faits.

Les Jeunes Ecologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This