Votre Excellence,

Comme vous pouvez le savoir, la prochaine Convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique se tiendra en novembre 2013 à Varsovie. Jusqu’à présent, le gouvernement polonais affirme que la transition énergétique serait trop coûteuse pour la Pologne et bloque par conséquent toute politique pour le climat au sein de l’UE. Nous, Jeunes Écologistes, craignons que la Pologne use de sa position de pays hôte de l’événement pour faire obstacle à tout progrès dans le combat contre le dérèglement climatique.

Or, la limitation de l’impact du réchauffement climatique est primordiale pour le futur de la France, de l’Union Européenne et du monde. Nous pensons donc qu’il est très important que le gouvernement polonais soit conscient que beaucoup de jeunes, et pas seulement en Pologne, ont des attentes fortes concernant la politique de la Pologne pour la préservation de l’environnement et pour un développement soutenable. Il est notamment vital que la transition énergétique ait lieu. Une analyse du Bloomberg New Energy Finance montre que la Pologne peut économiser entre 400 millions et 1,3 milliard de złoty par la hausse de l’objectif de diminution des émissions de CO2 de 20 à 30 %. Cela signifie que la Pologne doit voir la transition énergétique comme une opportunité plutôt qu’une contrainte.

Par conséquent, nous souhaiterions vous rencontrer cordialement avec deux de nos représentants pour discuter de la situation en Pologne. Nous désirons en effet partager avec vous nos préoccupations en ce qui concerne les négociations à Varsovie et ce qui pourrait être fait par la France. Depuis que la situation de la planète a pris une grande importance pour la société, notre souhait est de faire comprendre au gouvernement polonais l’enjeu crucial que représenterait son changement de position.

Nous vous prions de croire, Monsieur l’Ambassadeur, à l’expression de notre plus profond respect.

 

Lucas Nédélec et Laura Chatel, secrétaires fédéraux des Jeunes Écologistes

 Allo

Share This