Les Jeunes Écologistes tiennent à saluer l’adoption définitive de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR), portée par la ministre du logement Cécile Duflot, tout en espérant des prolongements possibles pour renforcer son pouvoir de régulation.

Si cette loi permet enfin d’encadrer les loyers, elle va beaucoup plus loin et devrait permettre à long terme d’améliorer l’accès au logement des plus fragiles, de faciliter les relations entre propriétaires et locataires, mais aussi de lutter contre l’étalement urbain et de permettre l’aménagement de villes plus soutenables.

Alors que de trop nombreuses promesses du candidat Hollande sont passées à la trappe, cette adoption vient valider la méthode de large concertation entreprise par le Ministère du logement, mais aussi les positions fermes de celui-ci face aux nombreux lobbies mobilisés.

Toutefois, les Jeunes Écologistes regrettent que la garantie universelle des loyers (GUL) soit devenue non-obligatoire et que les frais d’agence, qui auraient dû être supprimés pour les locataires, ne soient finalement que divisés par deux.

Parce que cette loi dépend aussi de la manière dont elle sera appliquée, notamment sur l’encadrement des loyers, les Jeunes Écologistes restent donc mobilisés pour défendre le droit au logement de tou-te-s, lutter contres les expulsions locatives et le mal-logement.

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95
Share This