Ce mardi 7 janvier, la loi d’avenir agricole est présentée aux parlementaires, avec pour ambition de proposer un « projet agro-écologique pour la France ». Les Jeunes Écologistes déplorent que le Ministre de l’agriculture en soit resté à de si belles paroles sans les traduire en actes.

Malgré la volonté affichée de promouvoir “l’agro-écologie”, le texte proposé par le gouvernement est pour l’instant un ensemble de mesurettes, loin d’être à la hauteur des défis qui se présentent à nous.

Sous couvert de l’objectif peu ambitieux de réduction des antibiotiques et pesticides, il favorise l’agrandissement des porcheries, admet l’entassement de milliers de poulets dans des hangars de quelques m², ne permet aucune avancée pour le reconnaissance des semences paysannes… Le changement de modèle est bien loin.

Pourtant, alors que le monde agricole subit les conséquences de l’appétit égoïste des entreprises agroalimentaires et semencières, cette loi doit être l’occasion de considérer enfin l’agriculture pour sa mission nourricière et de rendre aux paysans la maîtrise de leur métier.

Plus que jamais déterminé-e-s, les Jeunes Écologistes se battront donc à Notre-Dame-des-Landes, contre la ferme-usine des 1000 vaches, dans les villes et dans les champs pour promouvoir une agriculture locale, à taille humaine et respectueuse du vivant !

> Les Jeunes Écologistes seront notamment présents ce 7 janvier à 13h30, devant l’Assemblée Nationale et aux côtés de la Confédération Paysanne, pour rappeler aux député-e-s la responsabilité qui est la leur, celle de préserver le bien commun. Partout en France, durant la semaine, ils participeront aux rassemblements organisés devant les préfectures pour dénoncer l’aberration qu’est le projet de ferme-usine des 1000 vaches.

> Télécharge le tract de la mobilisation.

15-1000vaches

CONTACTS PRESSE

Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

Share This