La semaine dernière, deux lois à l’initiative des parlementaires écologistes ont été adoptées. Les Jeunes Écologistes se félicitent de ces avancées, qui montrent la place nécessaire de l’écologie politique pour changer de modèle.

La loi d’encadrement des émissions d’ondes électromagnétiques et la loi prévoyant la fin de l’utilisation des pesticides dans les espaces publics et les jardins de particuliers ont été adoptées la semaine dernière par l’Assemblée Nationale.

Rédigées et défendues par des parlementaires écologistes, ces deux lois sont des progrès environnementaux et sociaux considérables, parce qu’ils font primer le bien commun et le principe de précaution sur les intérêts économiques de quelques uns.

Ces petites avancées montrent l’utilité de l’écologie politique et de l’initiative parlementaire qui permet à des élu-e-s de proposer ces réglementations bienvenues. Toutefois, pour répondre aux défis sociaux, environnementaux et à la faillite du productivisme, les Jeunes Écologistes appellent à donner plus de force à l’écologie politique. En effet, seul un changement de modèle global, passant par des lois structurantes mais aussi par la nécessaire transition locale, nous offrira la promesse d’un avenir soutenable et désirable.

CONTACTS PRESSE

Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

 

19-loisecolos

 

Share This