Le nouvel an a ceci de magique : chaque compte à rebours nous fait oublier le temps d’une seconde les peines de cœur, les fins de mois difficiles ou encore le dérèglement climatique. 

Chaque début d’année est comme suspendu car remplie d’une chose que le tourbillon de la vie nous fait trop souvent oublier : l’espoir. 

Mauvaise habitude pleine de naïveté, celle-ci ne nous aura pourtant pas protégé des élections n’entraînant pas le changement nécessaire, des engagements climatiques non tenus voire remis en cause, d’une société de plus en plus cruelle envers les plus faibles. 

La rude épreuve de la confrontation de l’enthousiasme à la réalité aura fait baisser le poing à plusieurs personnes dont le quotidien est déjà un véritable parcours du combattant. 

Cependant, la société civile s’organise pour combler les inactions d’une majorité soumise aux grandes puissances. Expérimentation du revenu de base, développement de l’agriculture biologique, libération de la parole des femmes contre les violences sexuelles et sexistes, … sont autant d’avancées des combats menés depuis des décennies par les écologistes.

Derrière chacunes de vos ambitions, chacun de vos rêves, actions et aspirations, se cachent ainsi la douce idée que l’espoir triomphera toujours de la méfiance. 

C’est ainsi que 2018 sera celle de l’écologie car lorsque l’enchantement retrouve sa place légitime dans la vie de chacun et chacune, la raison qui a toute sa place en politique peut, de nouveau, être entendue.

Les Jeunes Écologistes vous souhaitent à toutes et tous une bonne année 2018 pleine d’espoir et de luttes.

Contacts :
Célia Da Costa Cruz, co-secrétaire fédérale – 06 29 70 95 61
Hugo Cordier, co-secrétaire fédéral – 06 14 29 27 28

Share This