Alors que la catastrophe de Fukushima est encore en cours, que la centrale de Fort Calhoun (Etats-Unis) est à nouveau sous les eaux et qu’un incendie s’est déclaré dimanche dans la centrale du Tricastin, la France persiste à mettre la population en danger en prolongeant la durée de vie de ses centrales. Il semblerait que la réforme des retraites de 2010, relevant l’âge légal de départ à la retraite, s’applique également aux centrales nucléaires françaises.


Les Jeunes Écologistes considèrent comme une véritable provocation la décision de prolonger pour 10 ans l’exploitation du réacteur numéro 1 de la centrale de Fessenheim, prise lundi par l’Autorité de sureté nucléaire (ASN). Nous rappelons que Fessenheim est située dans une zone sismique et inondable: la combinaison des deux peut être … explosive.


Le réacteur numéro 1 de Fessenheim a été conçu pour fonctionner pendant 30 ans. Il est donc temps de se montrer raisonnable, et de ne pas céder à des intérêts économiques, en stoppant son exploitation. Nous dénonçons la décision de l’ASN et réclamons la fermeture immédiate de Fessenheim !

Alors que plusieurs pays européens engagent avec ambition la sortie du nucléaire, la France continue de faire cavalier seul. Comme 62% desFrançais1, les Jeunes Ecologistes souhaitent que la France suive ses camarades européens en engageant une sortie rapide de l’atome.

Il est temps d’avoir une politique énergétique d’avenir. Les réserves mondiales d’uranium s’épuisent. D’autres pays préparent la transition technologique dans ce domaine où nous accumulons de plus en plus de retard. L’avenir énergétique ne dépend pas d’une seule technologie mais d’un ensemble de solutions déjà existantes que nous pouvons développer dès aujourd’hui. Des alternatives existent : adoption d’une politique d’efficacité et de sobriété énergétique, développement des énergies renouvelables … 

Oui il est possible de sortir du nucléaire !
1Sondage JDD.

Les Jeunes Écologistes.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux :

Marie Toussaint, téléphone : 06 42 00 88 68 mail : marie ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Noé Pflieger, téléphone : 06 36 66 69 32 mail noe ‘at’ jeunes-ecologistes.org :

Chargée de communication :

Marine Tondelier, téléphone : 06 84 86 15 78 mail : marine ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This