Les Jeunes Écologistes dénoncent la violence avec laquelle l’État s’acharne à la dispersion des migrants du camp de La Chapelle, en totale contradiction avec les valeurs de solidarité et de droits humains de la République.

Après avoir tenté de les pousser de force dans le métro vendredi dernier, c’est avec une incroyable violence que les forces de l’ordre ont assailli hier à la Halle Pajol où s’étaient regroupés les migrants du camp de La Chapelle, détruit la semaine dernière, au mépris des militants associatifs et des élus qui leur portaient assistance.

C’est inadmissible et irresponsable de la part d’une République se réclamant des droits de l’Homme“, s’indigne Rosalie Salaün, porte-parole des Jeunes écologistes. “Ces personnes ont besoin d’un toit, de vêtements, de nourriture, d’interprètes et d’assistance administrative, et ce sont ceux qui pallient la défaillance de l’État qui sont violentés !”

“Nous appelons à participer au rassemblement organisé pour les soutenir ce soir à 18h devant la Halle Pajol”, ajoutent Alban Perret et Amélie Germain, co-coordinateurs des Jeunes écologistes Île-de-France. “Nous serons présent-es en nombre pour montrer qu’une réelle politique d’accueil, basée sur la solidarité et le respect de la dignité des migrants, est impérative.”

Nourriture et vêtements chauds sont les bienvenus lors de ce rassemblement.

Rassemblement ce mardi 9 Juin à partir de 18h, esplanade Nathalie Sarraute, rue Pajol à Paris (Métro La Chapelle ou Marx Dormoy)

CONTACTS PRESSE :

  • Rosalie Salaün – porte-parole : 06 86 28 69 04
  • Alban Perret – co-coordinateur des Jeunes Écologistes Paris-Île-de-France : 06 48 71 49 64
  • Sur place – Ghita Aaddaj – 06 76 72 31 62
Share This