Monsanto n’en est pas à une obscénité près pour redorer son blason. La multinationale de l’agro-alimentaire prétend vouloir lutter contre le changement climatique par la technologie génétique avec, par exemple, des plants moins gourmands en eau, des semis sans labour, etc. Mais attention car derrière ces discours mensongers se cache une réalité toute autre !

Monsanto et ses acolytes, tels que Dow Chemical, Syngenta, Bayer, BASF, DuPont, Limagrain,…  font partie intégrante de l’agro-business, un système fondé sur la privatisation du vivant, l’accroissement des inégalités dû à l’accaparement des terres agricoles, l’intoxication des populations, la pollution de l’eau, des sols et de l’air, la perte de biodiversité liée à la monoculture et bien d’autres dangers qui détruisent tout sur leur passage.

Pourtant, des solutions existent. L’agro-écologie et les circuits-courts existent loin des clichés véhiculés par une classe politique complètement déconnectée de la réalité et peuvent nourrir tous les êtres humains de manière pérenne ; il est grand temps que les pratiques agricoles évoluent ! Les Jeunes Écologistes soutiennent toutes les initiatives qui vont dans le sens d’un monde plus juste, plus respectueux de la nature et bienveillant envers les êtres vivants : utilisation des semences paysannes adaptées à leur territoire, polycultures, rotations, haies, agro-foresterie, agriculture biologique, bien-être animal…

A l’occasion de la marche mondiale contre Monsanto qui aura lieu samedi 21 mai 2016, les Jeunes Écologistes invitent les politiques à utiliser tous les outils en leur possession (aides de la PAC, orientation du budget de l’INRA, opposition aux ré-homologations de pesticides au niveau européen, législation pour interdire les néonicotinoïdes, notamment lors du vote de la loi Biodiversité…), afin de construire une agriculture saine pour demain.

Le 21 mai, affirmons notre opposition à Monsanto et à son monde lors d’une mobilisation internationale et toute l’année, boycottons ces multinationales en mangeant bio, local et de saison !

Contacts :

    – Cécile Germain, co-secrétaire fédérale – 06 95 85 76 57

    – Michaël Jeanjean, porte-parole – 06 69 29 70 94

Share This