Après un mois de lutte, les grévistes de la faim s’opposant au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL) ont réussi à décrocher une première victoire. Les collectivités locales porteuses du projet (Nantes Métropole, le Conseil Général de Loire Atlantique et le Conseil Régional des Pays de la Loire) se sont engagées à stopper les expulsions de tous les occupants sur le site du peut-être futur aéroport de NDDL.

Nous saluons la sagesse d’une telle décision et le courage des différents acteurs de cette grève de la faim et rappelons notre opposition à ce projet.

Nous contestons la pertinence de ce projet qui détruira un écosystème riche dans un département durement frappé par l’urbanisme. Nous dénonçons l’artificialisation croissante des sols et la destruction des emplois agricoles disposant d’un grand savoir-faire. L’actuel aéroport de Nantes Atlantique répond parfaitement aux critères de sécurité et est loin d’être saturé. De plus, ce projet est contestable au vu de son coût en ces temps de crise des finances publiques et énergétique.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

Contacts :

Alexis TOUCHERON, coordinateur / alexis1990@hotmail.fr / 06 17 08 63 76
Guillaume GETZ, secrétaire / guillaumegetz@gmail.com / 06 22 61 35 12

Share This