Non, Monsieur le Président, un mariage entre personnes de même sexe n’est pas un mariage blanc !

Alors qu’une minorité de maires rétrogrades et anti-républicains ont demandé que soit inscrit dans la future loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe le principe d’une clause de conscience pour les maires qui ne souhaiteraient pas marier ces mêmes couples, le Président de la République a annoncé dans son intervention devant le Congrès de l’Association des Maires de France que “la loi s’appliquait à tous, dans le respect de la liberté de conscience. Les Jeunes écologistes s’opposent à cette conception d’une République à deux vitesses.

Aucun maire ne devrait pouvoir s’opposer à la célébration d’un mariage entre deux personnes de même sexe. En particulier, lorsque dans une petite commune rurale il n’y aurait pas d’autre élu (adjoint, conseiller) qui accepterait de marier les époux qui en feraient la demande, le maire doit avoir l’obligation d’unir ces personnes.Reconnaître une clause de conscience dans la loi viendrait créer une inégalité de droit entre les couples hétérosexuels pour lesquels elle n’existerait pas, et les couples homosexuels. C’est donc contraire au principe constitutionnel d’égalité de tous les citoyens devant la loi.

Les Jeunes écologistes demandent donc au Président de la République de clarifier ses propos et de réaffirmer qu’il n’y aura pas de distinction dans le loi entre mariage hétérosexuel et mariage homosexuel.

Contact Presse :

– Wandrille Jumeaux – Secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98

– Lucile Koch-Schlund – Secrétaire fédérale : 06 79 35 28 16

Share This